• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Droits d'auteur : Taylor Swift est-elle bien placée pour donner des leçons à Apple ?

Quand Taylor Swift se fait recadrer par un photographe

Après avoir publié une lettre ouverte à Apple pour protester contre son sytème de streaming musical, Taylor Swift est devenue la cible du photographe Jason Sheldon, qui lui a adressé une lettre, afin de lui faire partager son point de vue.

Taylor Swift s’est retrouvée prise à son propre piège. Quelques jours après avoir adressé une lettre au géant Apple dans laquelle elle expliquait les raisons pour lesquelles elle ne figurerait pas sur leur site de streaming, le photographe Jason Sheldon a publié à son tour, une lettre adressée à la chanteuse américaine. ###Twitter### Dans ce document relayé par Factmag, il affirme : "Vous dites dans votre lettre à Apple que trois mois sans être payé, c’est long. Mais vous semblez heureuse de nous restreindre à être payé qu’une fois et de ne plus pouvoir ensuite gagner quoi que ce soit avec le fruit de notre travail, tandis que vous gagnez le droit de l’exploiter pour votre bénéfice personnel". En effet, quand un photographe souhaite faire des photos lors d'un de ses concerts, il doit signer un contrat qui l'engage à céder tous ses droits au groupe qui produit la chanteuse. Pour appuyer ses arguments, le professionnel n’a pas hésité à publier un contrat fourni par Firefly Entertainment Inc., la maison de production en charge de Taylor Swift. L'alinéa 5 de ce document précise que "le photographe ne pourra pas utiliser ces images de quelconque manière que ce soit, même sur son site personnel". En clair, les photographes prennent des photos mais perdent ensuite tous leurs droits, qui reviennent aussitôt à l'équipe de la chanteuse, seule décisionnaire. Elle peut aussi "confisquer et/ou détruire la technologie ou les appareils qui contiennent les fichiers originaux des photographies". Le travail du photographe n'est pas du tout respecté, seule la maison de production (et la chanteuse) décide de ce qui sera diffusé ou non.
Consterné par ces méthodes, le photographe - qui a déjà travaillé pour les groupes Aerosmith ou Kiss - a donc décidé de répondre à cette polémique créée par l’Américaine qui trouvait "choquant que des compagnies espèrent exploiter des artistes". Il conclue sa lettre en invitant la star à "changer de politique en matière de photographie". Quoi qu’il en soit, ce billet a permis de mettre les points sur les "i" et il est bien possible que la principale concernée y réponde prochainement. Affaire à suivre.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.