Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Des scientifiques l’assurent : les mondes parallèles existeraient

Des scientifiques l’assurent : les mondes parallèles existeraient

Michael J. W. Hall, Howard M. Wiserman et Dirk-André Deckert sont des chercheurs australiens et américains dont la découverte pourrait être majeure. Ainsi, d'après des faits scientifiques, ils sont persuadés que les mondes parallèles existeraient bien.

À la question de savoir si d'autres mondes que le nôtre existent, les réponses fusent aussi bien du côté des scientifiques que de celui des scénaristes et écrivains. Mais une nouvelle hypothèse vient de voir le jour grâce aux physiciens Michael J. W. Hall, Howard M. Wiserman et Dirk-André Deckert de l’Université Griffith en Australie.

Le 23 octobre dernier, ils ont publié leur recherche dans la revue Physical Review X qui a été repérée par L'Obs. D'après eux, il y aurait bien des mondes parallèles au nôtre dont l'existence se justifierait par les phénomènes quantiques. Des phénomènes supposés insolubles que la théorie des chercheurs pourrait expliquer. De fait, selon eux, il y aurait un nombre très important (mais fini) d'univers plus ou moins comme le nôtre qui interagiraient entre eux et qui exerceraient une force quasi imperceptible sur notre univers. Cette force serait la cause de ces phénomènes quantiques que des scientifiques comme Einstein n'arrivaient pas à comprendre et expliquer. En d’autres termes et pour faire simple, des mondes parallèles existeraient bel et bien, non pas séparément mais en symbiose avec notre monde.

Cette problématique a déjà été évoquée en 1957 par Hugh Everett (cf. la théorie d'Everett) qui affirmait que l'observateur (en l'occurrence nous) ne voyait qu'une partie des phénomènes provoqués par la mécanique quantique parce qu'il se contentait de la réalité. Pour autant, cela n'empêchait pas aux autres mondes d'exister simultanément, selon lui. La physique quantique est un domaine bien difficile à saisir car il dépasse l’entendement. En effet, la mécanique quantique est l’étude de l’infiniment petit et donc de l’invisible où certaines "choses" se rencontrent (sans explication tangible) pour créer des phénomènes que l’on ne peut voir qu'après coup. Des hasards de la nature définis par la physique quantique mais difficilement accessible tout simplement parce que cela dépasse l'homme et ce qu'il voit réellement.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Nolyne Cerda
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.