• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les étudiants de Cambridge pourraient bientôt ne plus écrire à la main

Les étudiants de Cambridge pourraient bientôt ne plus écrire à la main

Selon le quotidien anglais "The Telegraph", les étudiants de l’université de Cambridge pourraient bientôt ne plus avoir besoin de stylos pour venir en cours...

Et si vous passiez vos examens sur ordinateur ? L’université de Cambridge en Angleterre serait actuellement en train de mettre une place une stratégie "d’éducation numérique". L’objectif ? Remplacer les habituels papiers et stylos par un ordinateur ou une tablette pour les examens. Ainsi, les élèves pourront remplir leurs copies directement via leurs écrans. Sarah Pearsall, conférencière de la Faculté d'Histoire de Cambridge, a expliqué les raisons de cette initiative au journal anglais The Telegraph : "Il y a quinze ou vingt ans, les étudiants écrivaient régulièrement à la main plusieurs heures par jour, mais maintenant, ils n'écrivent pratiquement rien à la main, sauf les examens". Elle ajoute : "En tant que professeurs, nous sommes concernés depuis des années par le problème de la baisse du niveau d'écriture. Aujourd’hui, il est difficile pour les étudiants de bien écrire et pour les examinateurs de les relire correctement."

D’après le professeure, passer à une écriture digitale pour les examens est "totalement envisageable". Des tests seraient actuellement en cours dans les départements d'histoire et d'humanités de l’université. Jusque là, les étudiants qui voulaient passer leur examens avec un ordinateur devaient justifier cette demande par un certificat médical.

LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.