Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Des diplomates piégés par des photos de Carla Bruni nue

Des diplomates piégés par des photos de Carla Bruni nue

Le New York Times vient de révéler aujourd’hui que des photos de Carla Bruni nue avaient été utilisées comme appât par des hackers chinois pour pirater les ordinateurs de diplomates du G20.

"Pour voir des photos de Carla Bruni nue, cliquez ici." Voici le mail qui a été envoyé par des hackers chinois à des diplomates travaillant pour les ministères de différents pays d'Europe dans le but de comprendre leur vision des États-Unis, avant un sommet du G20 à Paris qui s'etait tenu en 2011.

Lorsque les diplomates ont cliqué sur le mail très alléchant, les hackers, grâce à la méthode du phishing (ou hameçonnage), ont pu placer une sorte de mouchard sur les ordinateurs et ainsi accéder aux réseaux informatiques ou aux documents privés des ministères. L'enquête révélée aujourd'hui par le New-York Times a précisé qu'à cette occasion, des documents avaient été volés et que les ministères de la République tchèque, du Portugal, de la Bulgarie, de la Hongrie et de la Lettonie avaient ainsi été piratés. Les hackers qui voulaient subtiliser des informations sur les Etats-Unis n’ont pas encore été identifiés."Excepté le fait qu'il sont chinois, nous ne savons pas qui sont les assaillants et quelles sont leurs motivations", a expliqué Nart Villeneuve qui a participé à l'enquête du New York Times. Pas certain que l'ancienne Première dame de France apprécie que ses photos soient diffusées dans tous les ministères d'Europe.

--> Retrouvez plus de news sur le New York Times

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.