Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

De nouveaux géoglyphes découverts au Kazakhstan grâce à Google Earth

De nouveaux géoglyphes découverts au Kazakhstan grâce à Google Earth

Le logiciel "Google Earth" a permis une fois de plus de faire des découvertes archéologiques surprenantes. Ainsi, cinquante géoglyphes ont été repérés depuis le ciel au nord du Kazakhstan, en Asie centrale.

Du désert péruvien au sud de l’Égypte en passant par l’Ohio et maintenant le Kazakhstan, le logiciel Google Earth éclaire les archéologues débutants ou confirmés. Google, depuis quelques années, permet à toute personne disposant d’un ordinateur, d’une connexion internet et de son logiciel d’observer la Terre et ses contrées vue du ciel. C'est ainsi que cinquante nouveaux géoglyphes dessinés massivement sur le sol au nord du Kazakhstan ont été découverts par des archéologues comme le révèle le site LiveScience. Parmi les formes différentes se trouvent notamment une croix gammée, un symbole que l'on retrouve dans l'art chrétien, entre autres, mais aussi en Asie où il serait apparu à l'époque néolithique. Au sujet des cinquantes géoglyphes fraîchement retrouvés, l’archéologue Irina Shevnina a déclaré au site Hyperallergic : "Vous ouvrez Google Earth et passez des heures à sonder le territoire et si vous êtes chanceux, vous identifiez quelque chose (…). Les géoglyphes sont souvent trouvés par accident bien que certains monuments au Kazakhstan ne soient pas encore connus".

Géoglyphes au Kazakhstan. /Crédit : Google Earth.

En 2013, le magazine Australian Geographic avait fait part de ce renouveau dans l’archéologie traditionnelle grâce au logiciel Google Earth en citant pour exemple l’un des précurseurs du genre : David Thomas. Ce dernier que l’on définit aujourd’hui comme un "satellite archaelogist" (comprendre un archéologue qui se sert des satellites) a identifié plus de 670 sites archéologiques dans le désert d’Afghanistan. Cette archéologie 2.0 surprend tant ses moyens sont modernes pour retrouver des traces du passé. Ainsi ces découvertes se font de moins en moins rares mais, pour autant, leurs significations ne sont pas toujours élucidées. C’est ce que LiveScience a rapporté du meeting annuel de l’Association européenne des archéologues à Istanbul : "À l’heure actuelle, nous ne pouvons affirmer qu’une seule chose : les géoglyphes ont été réalisés par des individus du passé. Mais de savoir par qui exactement ou pour quelle raison, cela reste un mystère".

Géoglyphes au Kazakhstan. /Crédit : Google Earth.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr

LIRE LA SUITE
Nolyne Cerda
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.