Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Cinéma : de moins en moins de femmes présentes à l'écran

Jennifer lawrence role heroine hunger games femmes

D’après le célèbre test de Bechdel qui recense les nombreux films centrés sur le genre masculin, on constate que le nombre de femmes à l’écran et celles choisies pour des rôles principaux est bien pire que ce que l’on pouvait penser.

Le discours féministe de Patricia Arquette raisonne encore à nos oreilles. Le 22 février dernier, l’actrice américaine avait tenu ces propos lors de la cérémonie des Oscars : "Merci à ceux qui travaillent à l'assainissement écologique dans le monde en développement, à toutes les femmes qui enfantent, à tous les contribuables citoyens de ce pays, nous nous battons pour chacun jouisse des mêmes droits". ###Twitter### Un discours sur l’inégalité des sexes aux Etats-Unis et dans le milieu du cinéma, qui n'était pas passé inaperçu. Un mois plus tard, une nouvelle étude, plus communément appelée test de Bechdel, met une nouvelle fois l'accent sur ces inégalités. Pour réussir ce test, trois critères doivent être remplis : l’œuvre cinématographique doit posséder deux femmes dans ses personnages, elles doivent communiquer ensemble et parler d’autre chose que d’un homme. L'étude montre que la présence des femmes au cinéma a tendance à baisser, en passant de 67,5 % en 2013 à 55,4 % en 2014.
Cette étude s’est appuyée sur 1 500 films sortis depuis 2010 et les résultats ont été d’autant plus surprenants concernant les films d’animation, comme Chappie, Bob l’éponge ou encore Les Pingouins de Madagascar dans lesquels les personnages masculins dominent à l’écran. Dans Cendrillon par exemple, l’histoire tente de nous faire comprendre que le bonheur d’une femme se trouve en épousant un riche prince charmant. Ce dessin animé a donc échoué au test de Bechdel, tout comme la trilogie Star Wars et Harry Potter, qui ne mettent pas assez en avant leurs personnages féminins bien qu’ils soient présents à l’écran. Concernant la réalisation, même constat : en 85 ans, une seule femme a remporté l’Oscar de la Meilleure réalisation.
Dans une autre étude menée par l’Université de Californie du sud entre 2007 et 2013, il n’y a eu que 28 % de femmes choisies pour des rôles principaux. Ce problème de genre ne concerne pas uniquement le cinéma mais plutôt les médias en général. A la télévision, les femmes ne représentent que 15 % de l’ensemble des professionnels. Même si le test de Bechdel ne propose pas une mesure parfaite de l’égalité des genres dans les films, de nombreux progrès restent encore à faire en ce qui concerne la place des femmes à l’écran.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Léa Cardinal
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.