• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Centrafrique : une femme à la tête de la transition

Catherine Samba-Panza

Alors que la guerre civile continue à sévir à Banghi, en République Centrafricaine, c'est la 37ème maire de la ville Catherine Samba-Panza qui remplace l'ex-président de Transition Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier 2014.

Une femme pour faire avancer le processus de paix en Centrafrique ? Quoiqu'il en soit, c'est la mairesse de la ville, Catherine Samba-Panza, qui succède à Michel Djotodia au pouvoir, dans l'espoir de s'avérer plus efficace pour régler le sanglant conflit qui sévit dans le pays. Celle qui a été avocate dans les assurances avant de prendre la mairie de Bangui en juin 2013 est réputée comme une fine négociatrice incorruptible qui a un vaste chantier devant elle, comme le rappelle un article publié sur le site La Nouvelle Centrafrique : "Ce qui l’attend est un immense chantier de chaos. Un pays par terre, ne disposant plus d’aucune espèce de force régalienne, une administration fantomatique, un pays plongé dans la guerre civile. Crise humanitaire et sanitaire rampante... (…) il va lui falloir du courage."


Considérée comme un véritable "messie" pour arranger la situation catastrophique à Banghi et dans le reste du pays, la présidente de transition Catherine Samba-Panza est la première femme au pouvoir depuis l’indépendance de la RCA. Elle devient ainsi la troisième femme à diriger un Etat en Afrique, après la présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf et Joyce Banda au Malawi. Plusieurs tâches lui incombent, avec en priorité la paix ; ainsi, dans son tout premier discours, celle que certains médias africains surnomment "Dame Catherine" ou encore "maire courage" a déclaré : "A mes enfants ex-Sélékas, déposez vos armes".

 

Rappelons enfin que Mme Samba-Panza dispose de très peu de temps pour la tâche titanesque qui lui est attribuée, puisque selon le calendrier de la transition, des élections générales doivent être organisées au plus tard durant le premier semestre 2015, l'Elysée souhaitant pour sa part qu’elles se tiennent dans l'année 2014.



Pour lire la revue de presse des médias africains réalisée par RFI, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur l'origine du conflit : que se passe-t-il en Centrafrique ?

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.