• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Candy Crush fait son entrée en bourse

Candy Crush fait son entrée risquée en bourse

Le jeu complètement addictif Candy Crush fait son entrée en bourse à une valeur estimée à 7,1 milliards de dollars.

Candy Crush fait son entrée en bourse mercredi 26 mars, une opération attendue mais risquée selon un grand nombre d’analystes. L’éditeur britannique du jeu addictif, King Digital Entertainment, a estimé sa valeur à 7,1 milliards de dollars. ###Twitter###Le prix de l’action a été fixé à 22,50 dollars et la société va introduire 22,2 millions d'actions sur le New York Stock Exchange (NYSE). Le succès de King repose majoritairement sur son jeu Candy Crush, qui consiste à exploser des bonbons et qui représente pas moins de 97 de ses 144 millions de joueurs. Ses autres créations, Farm Heroes et Pet Rescue ne comptabilisent que 20 et 15 millions d'utilisateurs.

L'introduction en bourse de King à une valeur si élevée inquiète les analystes qui semblent retrouver le scénario de l'arrivée en bourse d'un autre éditeur de jeux vidéo. Zynga, dont la valeur avait été estimée à 4 milliards de dollars, avait vu le prix de ses actions chuter lorsque les joueurs s'étaient petit à petit lassés de jouer à Farmville, son titre phare. Ainsi, la société avait dû fermer des studios et licencier des salariés. Alors que des analystes du cabinet d'études PrivCo estiment que le succès de Candy Crush "a déjà nettement ralenti", l'entreprise King pourrait subir le même sort que son concurrent.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Sophie Bouchet
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.