Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Camille Lepage : le parcours de la photojournaliste tuée en Centrafrique

Camille Lepage

Camille Lepage, photojournaliste française, a été assassinée en Centrafrique à 26 ans. Après des études en Angleterre et aux Pays-Bas, elle s’est lancée dans le photojournalisme pour montrer le quotidien de populations en danger dont personne ne parlait.

La nouvelle est tombée hier soir : Camille Lepage, jeune photojournaliste de 26 ans, a été retrouvée morte lors d’une patrouille de la force Sangaris, à l'occasion du contrôle d’un véhicule conduit par des Anti-balaka, dans la région de Bouar dans l’Ouest de la Centrafrique. Camille Lepage était représentée par le studio Hans Luca et a été tuée dans l'exercice de son métier.

Premier topic sur Twitter, la triste annonce a choqué tout le monde : ministres, journalistes et personnalités. La jeune photojournaliste est saluée par de nombreux médias et les hommages à son égard se mutltiplient sur les réseaux sociaux. 

Originaire d’Angers (Maine-et-Loire), Camille Lepage a étudié le journalisme à l’université de Southampton Solent en Angleterre.  Pendant ses études, elle est partie en Erasmus pour un an à l’université de Hogeschool Utrecht aux Pays-Bas puis est ensuite retournée en France rejoindre Rue 89 en tant que stagiaire rédactrice. D'ailleurs, la rédaction lui a rendu hommage sur Facebook en postant la photo ci-dessous avec la légende suivante : "Camille Lepage, la photo journaliste française de 26 ans retrouvée morte en Centrafrique, avait été stagiaire à Rue89 pendant ses études. Dans sa lettre de motivation, elle nous avait écrit : "Je m’oriente vers le journalisme indépendant avant tout car il est, pour moi, le seul digne de ce nom." Tristesse ce soir."

Après ses études, la journaliste en herbe décide de se spécialiser dans le photojournalisme et a été rapidement publiée par des grands titres comme Le Monde, le Sunday Times, le Washington Post, le Wall Street Journal, The Guardian ou encore La Croix.

En 2011, la jeune Camille couvre avec courage la révolution égyptienne et devient ensuite pigiste pour l’AFP à Djouba au Soudan du Sud en 2012. Peu de temps après, elle se dirige vers la Centrafrique avant même les débuts de l’opération Sangaris.

Dans un communiqué, Reporters sans frontières a affirmé que "selon ses confrères, elle s’est illustrée par son courage, allant toujours au-devant de l’action, au contact des ex-Seleka dans les quartiers de Bangui ou couvrant les opérations de désarmement". Sa mère a rappelé sur RTL que sa fille "n’avait qu’une envie, c’était de témoigner sur des popualtions dont on ne parlait pas et qui étaient en danger". Rappelons que c’est la 18ème journaliste tuée dans l’exercice de son métier depuis le début de l’année dans le monde.

--> Les photos de Camille Lepage ici

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

LIRE LA SUITE
Philippe Peyre
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.