Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Attention : les plats cuisinés au poisson n'en contiennent finalement pas. Ou peu.

Selon une étude publiée par l'association de consommateurs CLCV, le 2 juin 2016, les plats cuisinés à base de poisson seraient très salés et finalement pauvres en poisson.

Si vous pensiez que s'enfiler du poisson pané revenait à ingurgiter du cabillaud légèrement pané, c'est raté. D'après une étude publiée par l'association de consommateurs CLCV, les plats cuisinés censés contenir du poisson n'en contiennent pas vraiment. 237 références ont été passées au crible et sur 7 catégories de produits analysées, issus à la fois de marques nationales et de marques distributeurs, la sentence a été la même : une composition imprécise, un fort taux de sel et une faible proportion de poisson

Ainsi, les poissons panés ne contiendraient que 52% de filet de poisson dans leur composition. Pour le reste, il s'agirait de "chair" ou "pulpe". Ces matières premières sont les plus utilisées dans la confection des plats cuisinés. En effet, les brandades et parmentiers contiendraient en moyenne seulement 27% de poisson, contre 29% pour les soupes, le surimi 25% de poisson et les rillettes 58%

Une chose est sûre : ce n'est pas en mangeant la boîte de Croustibat que vous deviendrez aussi musclé que son célèbre personnage jaune. Si vous voulez faire le plein de protéines, courez plutôt vous acheter un filet de poisson chez le poissonnier.  

LIRE LA SUITE
Léa Lestage

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.