• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

ArrestBlair : la campagne lancée contre Tony Blair par des citoyens

tony blair

Un collectif de citoyens qui accuse Tony Blair de "crime contre la paix" pour son engagement controversé dans la guerre d’Irak a lancé la campagne "ArrestBlair". Le but ? Encourager les Britanniques à arrêter l’ancien Premier ministre.

C'est le nouvel homme "wanted" du Royaume-Uni. En effet, l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair doit actuellement faire face à un phénomène insolite : un collectif de citoyens britanniques a créé une campagne surnommée ArrestBlair qui récompense ceux qui arrêteront Tony Blair qu'ils accusent de "crime contre la paix" pour sa décision d’engager ses troupes dans la guerre d'Irak de 2003 à 2009.

La campagne ArrestBlair.org, fondée par George Monbiot, a lancé une véritable chasse à l'homme - Tony Blair a déjà été arrêté cinq fois - et justifie pourquoi l'ancien résident du 10 Downing Street doit être urgemment arrêté : "L'intention est d'encourager les tentatives répétées pour arrêter l'ancien Premier ministre. Nous avons quatre objectifs : rappeler aux gens que justice n'a pas encore été faite, montrer qu'en dépit du retrait des troupes d'Irak par M. Blair, les crimes de masse qu'il a commis ne seront pas oubliés, pour mettre la pression sur les autorités britanniques et sur les gouvernements des pays qu'il traverse pour les inciter à le poursuivre pour crime contre la paix ou le traîner en justice devant la Cour pénale internationale, pour décourager d'autres personnes de commettre les mêmes crimes."
Mais ce n'est pas tout : comme dans toute chasse à l'homme, il y a une récompense à la clef ! Pour ceux dont le geste est repris dans les médias, un quart des donations au site (au moment de l’arrestation) leur est transféré : "Nous ne prenons pas en considération la motivation des gens. [… ] S’ils essaient d’arrêter M. Blair parce qu’ils se soucient des gens qu’il a tué tant mieux. Mais s’ils ne le font que pour l’argent c’est très bien aussi."

Cette campagne qui prône "l'arrestation citoyenne" a fait encore parler d'elle aujourd’hui, après que Twiggy Garcia, le barman du restaurant londonien Tramshed, ait procédé à l'"arrestation" de Tony Blair venu dîner vendredi 17 janvier. Mais l'arrestation n'a pas été beaucoup plus loin puisque l'un des fils du ministre est parti prévenir la sécurité qui a sommé Twiggy Garcia de quitter le restaurant sur le champ. "Je suis venu vers lui, j’ai mis ma main sur son épaule, et j’ai dit : M. Blair, ceci est une arrestation pour crime contre la paix, en l’occurrence votre décision de lancer la guerre en Irak. Je vous invite à me suivre jusqu’au commissariat pour faire face à cette accusation”, a confié Twiggy Garcia au magazine Vice. Mais le collectif veut quand même éviter toutes violences : " Une fois de plus nous insistons : n'utilisez pas de méthodes qui pourraient être qualifiées de violentes. Les fondateurs de cette campagne déclinent toutes responsabilités si vous ne respectez pas cette règle."

--> Retrouvez plus de news Glamour !

LIRE LA SUITE
Victoria Laurent
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.