Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Omar Borkan Al Gala, le jeune homme "trop beau", expulsé de Facebook

Arabie Saoudite : un homme expulsé parce qu

Omar Borkan Al Gala, un jeune Emirati, s'est fait expulser d'Arabie Saoudite à cause de son physique trop avantageux.

Mise à jour du 13.05.2013
Après avoir été chassé d'Arabie Saoudite parce qu'il était trop beau, Omar Borkan Al Gala s'est de nouveau fait expulser, mais cette fois-ci de Facebook ! Si l'on ignore toujours pour quel motif (Piratage ? Censure ?), le jeune acteur / poète / photographe ultra connecté a aussitôt twitté : "Mon ancienne page Facebook a été supprimée et je ne sais pas pourquoi. Lol". Mais pas de panique, il n'aura fallu que quelques minutes au jeune homme pour se créer une nouvelle "page fan".

25.04.2013
Omar Borkan Al Gala
, originaire de Dubaï, aux Emirats arabes unis, s'est vu expulsé par l'Etat d'Arabie saoudite pour une raison plus que surprenante... Il était trop beau ! Alors qu'il venait participer au Jenadrivah Heritage and Cultural Festival, le jeune photographe, acteur et poète, s'est vu raccompagner à l'aéroport, avec deux autres de ses concitoyens, car leurs physiques avantageux posaient problème.

En effet, la Commission pour la Promotion de la Vertu et la Prévention contre le Vice d'Arabie saoudite aurait eu peur que les femmes, tentées par les corps de ces hommes, se mettent nues et se jettent sur eux. Une perception plutôt réductrice de la femme et de son désir. Avec cette action, le pays rétrograde est également suspecté de chercher à punir les Emirats arabes unis d'avoir permis à l'une de leurs artistes féminines, particulièrement provocante, d'être présente au festival.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

 

LIRE LA SUITE
Amélie Frantelle
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.