• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Appel à témoins : Interpol traque les responsables "d'atteinte à l'environnement" pour la première fois

Appel à témoins : Interpol traque les responsables "d

Pour la première fois, Interpol a lancé ce lundi 17 novembre un appel à témoins pour l’aider à traquer les 139 personnes recherchées pour "atteinte à l’environnement", ayant commis des actes comme la pêche illégale ou encore le trafic d'animaux sauvages.

Interpol a lancé un appel à témoins dans un communiqué diffusé ce lundi 17 novembre, pour l’aider à localiser les responsables "d'atteinte à l’environnement".

"Il s’agit de la première opération d’Interpol ciblant des individus spécifiquement recherchés pour des atteintes à l’environnement" a précisé l’organisation internationnale de coopération policière. Pour mener à bien l’opération, Interpol souhaite "l'aide des citoyens du monde entier (...) dans le cadre d'une opération visant des personnes recherchées pour des atteintes à l'environnement afin que les fugitifs puissent être localisés et traduits en justice" d’après le communiqué. Ces 139 criminels de l’environnement ont commis des infractions telles que le commerce illégal d’ivoire, la pêche illégale, le trafic d’espèces sauvages, le déversement illégal de déchets ou encore des coupes illégales de bois.

C’est le 6 octobre dernier, qu’Interpol a lancé cette opération nommée "Infra-Terra" (Fugitive Round Up and Arrest) ciblant les 139 malfaiteurs de l’environnement en fuite, recherchés par 36 des 190 pays membres de l’organisation. Des Etats comme l’Amérique et l’Asie du Sud-Est avaient déjà effectué des opérations de recherches similaires au niveau mondial en 2010 et 2012 avec Infra-Americas et Infra-SEA. Elles avaient permis, selon Interpol, 600 arrestations et localisations dans le monde entier. Aujourd'hui, l'enjeu est de taille, et l'organisation compte plus que jamais sur le soutien international "Même le plus petit détail, qui pourrait vous paraître insignifiant, est susceptible de faire considérablement avancer une affaire" a indiqué Ioannis Kokkinis, officier de renseignement criminel à l'unité de soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite (FIS), cité dans le communiqué. Le public peut alerter les autorités sur le site de l’organisation notamment en envoyant à message directement à l’unité.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

 

LIRE LA SUITE
Anaëlle Jalef
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.