• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Alcool pendant la grossesse : les Français encore trop peu conscients des risques

Alcool pendant la grossesse : les Français encore trop peu conscients des risques

Selon une étude menée par Santé publique France, les Français sous-estiment encore trop les dangers de la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Ce samedi 9 septembre 2017 se déroule la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF). A cette occasion, Santé publique France a dévoilé une étude qui démontre que les Français ignorent encore trop les risques pour l’enfant de la consommation d’alcool pendant la grossesse. En effet, selon le rapport, seulement 33 % de la population sait que l’alcool comporte des risques tout au long de la grossesse. On note également que 75 % des personnes interrogées trouvent ce comportement imprudent. Des chiffres "alarmants" selon l'agence sanitaire, même si 64 % des Français savent qu’un verre de vin ou de bière est tout aussi dangereux qu’un verre d’alcool fort.

Des risques pour l’enfant

Si on a tendance à penser qu’un seul verre d’alcool n’est pas dangereux, l’étude précise les risques pour les enfants touchés par "l’alcoolisation fœtale". Ils peuvent avoir des retards de croissance, des malformations physiques ou encore des troubles de la mémoire. Les raisons ? L’alcool consommé "passe facilement la barrière placentaire et sa concentration s’équilibre rapidement entre les compartiments maternel et fœtal". Il perturbe ainsi le développement normal du fœtus, qui est très sensible. Chaque année,"8000 enfants sont touchés par l’alcoolisation fœtale en France", précise le rapport. Aujourd’hui, la consommation ponctuelle d’alcool concerne entre 0,4% et 7,2 % des femmes enceintes. Par ailleurs, pendant leur grossesse, environ un tiers des femmes s'accordent quelques entorses à la règle "zéro alcool" pour "se faire plaisir" et ne pas "s'empêcher de vivre".

Toutes… et tous concernés

Attention, le but de cette étude n’est pas de pointer du doigt ces femmes mais de sensibiliser et de prévenir la population des risques pour la santé de l'enfant. Depuis le 8 septembre 2017, l’association SAF France a lancé la première édition de SAFTON, une campagne publicitaire qui a pour but de récolter des fonds afin d’améliorer la prévention et accompagner le plus possible les femmes avec des problèmes d’alcool qui sont en âge de tomber enceinte. Vous l’aurez compris, pendant la grossesse, l’alcool, c’est consommation zé-ro.  

LIRE LA SUITE
Ava Skoupsky
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.