Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Agressions sexuelles à Cologne : 1200 femmes auraient été attaquées au Nouvel an

Un homme tient une pancarte "Pas de violence contre les femmes" dans une manifestation en face de la cathédrale de Cologne

Un rapport de la police allemande, relayé le 10 juillet 2016, révèle le (vrai) nombre de femmes agressées sexuellement le soir du Nouvel An 2015 à Cologne…. et les chiffres sont terrifiants.

Une affaire qui fait froid dans le dos… 1200 femmes auraient été sexuellement agressées par près de 2000 hommes dans la nuit du Nouvel an à Cologne. C’est en tout cas ce que révèle le rapport de police diffusé par les médias allemands le 10 juillet 2016 et relayé par le Washington Post. Un chiffre bien supérieur aux 600 plaintes (environ) déjà déposées suite à ces tragiques évènements. Une affaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur, et c’est loin d’être terminé.

Et si le nombre de victimes s’alourdit à une rapidité déconcertante, le nombre de suspects reste minime (120 identifiés). Pour l’heure, seulement quatre hommes ont été condamnés pour des violences commises sur des femmes. Mais plusieurs procès sont actuellement en cours selon le Washington Post. Le nombre ? On l’ignore encore. Tout ce que l’on sait, c’est que toutes ces violences ne seront pas condamnées. Holger Münch, le président de la police fédérale allemande, l’a affirmé en personne : "Nous devons nous attendre à ce que de nombreux crimes ne puissent jamais faire l’objet d’une enquête". Une explication peut-être ? L’absence d’éléments visuels pour identifier les suspects tels que des images de vidéosurveillance.

Une vague d’agressions qui a nettement ravivé le débat sur la définition juridique du viol. Avant, le Code pénal allemand le définissait comme une "relation sexuelle obtenue par la violence, par une menace portant sur la vie ou l’intégrité corporelle" ou quand la victime se trouve "privée de toute défense". En d’autres termes, en cas d’agression sexuelle, la victime devait attester (avec des preuves réelles) qu’elle avait essayé de se défendre.

Dans la nouvelle version, votée par le Parlement allemand le 7 juillet 2016, il est précisé que "tout acte sexuel commis contre la volonté identifiable d’une personne est considéré comme une infraction pénale". Une façon de remettre le consentement au centre de la loi. 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.