Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Bon plan : mes vacances hippies en camping-car

van1

Avant, quand on prononçait le mot "camping-car", on pensait inévitablement à un type gras en marcel devant un horrible engin blanc à moteur. Aujourd'hui, on vous l'assure, le camping-car est devenu cool. Et on vous dit pourquoi en 5 points.

1. Parce qu'on est libres comme l'air
Grâce au camping-car, on n'ira plus en vacances dans un charmant petit village du Sud de la France, mais dans 30. Plus la peine de se casser la tête pour trouver l'endroit parfait : si ça nous chante, on s'arrête pour la nuit au bord du lac repéré pendant le trajet ou de la falaise qui offre une vue sur la baie à en couper le souffle. Au choix, on décide au jour le jour de sa prochaine destination ou on se programme un itinéraire précis en bon routard organisé : les régions vinicoles de France, le nord de l'Italie, un surf-trip au Pays Basque...  

On fait toutefois attention à respecter quelques règles : on évite bien sûr les stationnements dangereux, gênants ou abusifs et on ne campe pas dans les bois, les forêts, les sites classés, à moins de 200 mètres d'un point d'eau propre à la consommation ou encore à moins de 500 mètres d'un monument historique classé. Enfin, si l'on est moins de 4 à participer au road trip, on choisit plutôt un van aménagé qui permettra d'accéder aux endroits interdits aux véhicules de plus de 1m90 de haut, et donc à la majorité des parkings situés à proximité des plages.

2. Parce que c'est bon marché
Evidemment, il n'est pas question d'acheter l'un de ces gros camping-cars neufs à plus de 50 000 €. Si toutefois on veut vraiment investir dans une maison roulante, on se dirige plutôt vers les vans aménagés d'occasion, dont pas mal de modèles vintage des années 80 ou 90 sont encore en vente (à partir de 2000 € environ ). Pour les combis VW des années 50 jusqu'à 70, de plus en plus rares, mieux vaut avoir un plus gros budget.

On peut aussi tout simplement en louer un pour l'été sur une multitude de sites internet : van -it.fr, celty.vans.com, we-van.com, blacksheep-van.com, nomadvans.com... Compter entre 400 et 700 € pour la location d'un van par semaine durant la haute saison, carburant et péages non inclus. Effectivement, après plusieurs pleins d'essence, on commencera à approcher les 1000 €, mais on n'oublie pas que la liberté, ça se monnaye aussi. En revanche, si l'on a un budget serré, on peut toujours réduire les heures de route et s'arrêter plus longtemps dans les endroits les plus plaisants. Si l'on part à 4 ou plus, on ne dépensera pas plus de 250 € pour toute la semaine, ce qui reste largement raisonnable.

3. Parce que je peux le conduire toute seule
Pour conduire un camping-car, le permis B est suffisant jusqu'à 3.5 tonnes de PTAC (Poids Total Autorisé en Charge, c'est-à-dire avec le chargement et les occupants), ce qui est le cas de la majorité des camping-cars. Inutile de passer son permis poids-lourds donc...

4. Parce que c'est pittoresque
A l'heure où tout va trop vite et où l'on se retrouve de moins en moins en contact avec la nature, rien de mieux qu'un bon petit break avec la civilisation. Avec cette maison déplaçable au gré de ses envies, on pourra se retrouver dans des lieux totalement isolés et se ressourcer pleinement. Et puisque le confort dans un camping-car ne sera jamais à la hauteur de celui que nous offre une villa avec piscine, on en profite pour enfin vivre un vrai moment roots. Et se réconcilier avec le camping et les feux de camp du même coup.

5. Parce que ça renforce les liens
On imagine bien que vivre pendant plusieurs jours dans 5m² 24h/24h avec nos amis ou notre mec, ça rapproche (ou ça éloigne, qui sait ?). Quoiqu'il en soit, le trip en camping-car promet de nous faire vivre des moments relativement intenses, de la douche en extérieur à la roue crevée, en passant par les veillées à proximité d'une forêt flippante. Et même si l'on n'en revient pas très convaincue, c'est sûr, on en gardera forcément de très bons souvenirs.

Photographies de Tina Hillier, tirées de l'ouvrage de Jane Field-Lewis et de Chris Haddon Camping-cars rétro, paru aux éditions Hoëbeke. Un très beau livre qui explore l'univers des campings-cars, vans et autres fourgonnettes vintage et qui nous donne envie de partir au bout du monde dans l'un de ces petits nids douillets.
En librairie le 30 juin, 25 €, disponible ici.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.