Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Psycho positive : quatre habitudes à adopter pour être plus heureuse

Quatre habitudes à adopter pour être plus heureuse

Comment être plus épanouie dans sa vie ? La question en taraude plus d'une. Ça tombe bien, des spécialistes de la psychologie positive se sont penchés sur le sujet. Voici quatre méthodes scientifiquement prouvées pour atteindre le bonheur.

Faire preuve de gratitude

Pourquoi c'est important : “Tout est merveilleux aujourd'hui, mais personne n'est content“. Lors d'un passage sur le plateau de Conan O'Brien en janvier 2014, l'humoriste Louis CK se moquait de ces éternels insatisfaits se plaignant à longueur de journée. Le roi du stand-up n'a pas tort : selon le neuropsychologue Rick Hanson, nos cerveaux sont formatés pour se focaliser sur les événements négatifs (ce type qui vous a bousculé dans le métro), au lieu des bons côtés (vous avez réussi à sauter dans le métro ET à trouver une place assise). Un léger changement de perspective peut donc se révéler déterminant. D'après une étude réalisée en 2007 par Robert Emmons, professeur de psychologie de l'université de Californie, savoir dire “merci“ à la vie fait augmenter de 25% le niveau de bien-être. Aussi efficace que du chocolat, donc.

En pratique : De l'ex-professeur de bonheur de Harvard, Tal Ben-Sharar à la conférencière Florence Servan Schreiber, tous les pros de la psychologie positive conseillent de tenir un carnet de gratitude. Le principe : recenser quotidiennement les petits moments de grâce ou de joie. Moins contraignant, de nombreuses applis vous proposent le même service. Sur Day one, par exemple, il est possible de tenir un journal et d'accompagner chaque entrée d'une image. Sinon, il vous reste la méthode Coué : chanter à tue-tête “Happy“ de Pharrell Williams.

Oser sortir de sa zone de confort

Pourquoi c'est important : Changer de boulot, commencer l'écriture d'un livre, prendre des cours de danse... Souvent, nous débordons d'envies, mais peinons à les mettre en application. La faute à cette peur de l'échec qui nous pousse à garder nos vieilles habitudes. Pourtant, se donner des défis est essentiel pour renforcer son niveau de confiance et de bien-être. Lorsque nous vivons de nouvelles expériences, le cerveau libère de la dopamine, aussi appelée l'hormone du plaisir.

En pratique : Pas besoin de bouleverser complètement son quotidien ou de s'offrir un trip en Inde façon Mange, Prie, Aime. Marcher au lieu de prendre les transports, explorer sa ville comme un touriste, s'asseoir pour la première fois seule à la terrasse d'un café... Des petits changements suffisent à briser la routine. Martin Seligman, professeur de psychologie à l'université de Pennsylvanie, préconise de se lancer aussi dans des activités qui représentent un challenge. L'objectif : se dépasser pour atteindre ce que le chercheur Mihaly Csikszentmihalyi appelle le “flow“, soit un état de concentration intense. Et non, se perdre pendant des heures sur le site d’Asos ne compte pas !

Vivre le moment présent

Pourquoi c'est important : Du Carpe Diem tatoué sur le bras d'une copine aux manuels de développement personnel... La recherche de sérénité n'a jamais été aussi à la mode que dans notre société accro à l'urgence et à la performance. “Nous vivons dans un monde où nous sommes sans cesse en train de courir. Et de faire : notre travail, nos courses, les devoirs avec nos enfants, le ménage, le rangement, écrire nos mails… Un monde dans lequel nous sommes l’objet d’une très grande pression. Si nous ne prenons pas garde à nous créer des espaces protégés, privilégiés, nous allons nous transformer en machines“, expliquait le psychiatre Christophe André sur le site de Psychologie Magazine. Bref, on se laisse trop souvent submerger par les ruminations et soucis en tous genres.

En pratique : Notre cerveau a une propension naturelle à se projeter dans le futur. S'il est impossible de vivre constamment dans le moment présent, chacun gagnerait à s'accorder chaque jour des pauses pour respirer, savourer et faire le vide. Selon plusieurs études, la pratique régulière de la méditation de pleine conscience soigne l'anxiété, la dépression et modifie durablement le cerveau. Si réciter des mantras en solo dans votre salon n'est pas votre truc, Mélody Szymczak de Cofee Tv organise souvent des méditation happening à la New-Yorkaise. Autre option pour les débutants : les séances d'initiation à l'école occidentale de la méditation, dans le 14ème arrondissement de Paris.

Savoir dépenser son argent

Pourquoi c'est important : “J'aime mon argent quand il est là où je peux le voir... sur des cintres, dans mon placard“, disait Carrie Bradshaw. Comme elle, vous rêvez sans doute d'un nouveau sac griffé ou du dernier iPhone. Mais est-ce qu'acquérir cet objet va bouleverser votre vie ? Dans un premier temps sans doute, mais l'effet bénéfique aurait tendance à s'estomper rapidement. Dans “Happy Money : the science of smart spending“, les chercheurs Elizabeth Dunn et Michael Norton confirment un vieil adage : oui, l'argent rend heureux... à condition de bien savoir l'utiliser. Contrairement aux idées reçues, investir ses économies dans des expériences apporterait plus de bonheur que d'acheter des biens matériels.

En pratique : Et si vous évitiez les achats impulsifs et réfléchissiez vraiment à la façon dont vous voulez dépenser votre argent ? Est-ce que vous avez vraiment besoin d'un énième manteau moutarde ou d'une sixième paire de bottines ? A l'achat d'objet, privilégiez les loisirs qui vous laisseront des souvenirs durables et, si vécus à deux, permettront de solidifier vos relations.

LIRE LA SUITE
Norine Raja
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.