• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 20 nouveaux snobismes de l'été

creme solaire

Le farniente sur des plages désertes en Italie, ce n'est plus le comble du chic. Désormais, la snob se démarque des non-snobs par de nouvelles marques de snobisme. Glamour.com se vulgarise le temps de vous les dévoiler.

- New York, c'est out
Oui, avant on se la jouait snob en ne mangeant des cheeseburger qu'à Brooklyn. Désormais, la snob ne va plus à NY (trop vu) mais dans les autres villes américaines. Et si le snob débutant pense à L.A., le snob confirmé, lui, ne jure plus que par les quartiers en vogue de Washington, Chicago ou Détroit.

- Les accessoires de saison
Surtout, ne pas s'emmêler les pinceaux : la snob n'accepte le panier  de plage et les espadrilles que l'été, et pas à moins de 28 degrés. Autrement, c'est non. Pareil pour la marinière et le ciré jaune, ce n'est que sous averse, en Bretagne, en mars. Et  surtout, ça ne s'exporte pas en Ile-de-France. Jamais.

- Le rosé
Longtemps boudé des bonnes tables et discriminé comme boisson beauf d'alcoolique de mauvais comptoir, le rosé connaît une renaissance surprenante. Tel le phénix qui revient de ses cendres, le rosé s'invite à nos repas, bien frais et de Bandol s'ilvousplaît. Sinon c'est pas chic.

- L'indice 50
Une vraie snob ne montre pas de signes distinctifs de sa destination de vacances. Pas question de rentrer cramée sous prétexte qu'on est allée en Sardaigne, donc. Même après trois semaines sous le soleil exactement, la snob affiche un teint à peine hâlé en septembre. Parce que "ça fait paysanne", le bronzage, en fait.

- La fin du farniente
Ne rien faire était auparavant signe de luxe, calme et volupté. Sauf que la snob a décidé de se bouger, plutôt que de rester cloîtrée dans sa villa de vacances en Ardèche. Randonnée en vélo pour rejoindre le marché du village, pêche et kayak, on ose gaiement les activités locales. Car la snob est capable d'adaptation, aussi.

- La mini valise
Une tonne de fringues dans quatre valises ? Tellement vulgaire. Non, la snob n'a besoin que de peu de choses. Une paire de chaussures, un minishort, une robe et deux tee-shirt, voilà de quoi passer tout l'été en Grèce, n'en déplaise à la cagole avec son supplément de 30kg en trop.

- Les pays Nordiques
Partir à la recherche du soleil en juillet et août est lot commun. Trop commun d'ailleurs. La snob, elle, se tourne vers l'Irlande, l'Islande, la Suède et la Norvège. Bon, d'accord, pas la Norvège là tout de suite. A remplacer par les châteaux d'Ecosse, alors.

- Le cheveu naturel
La mode, ça passe et trépasse. Est snob qui s'attache aussi aux valeurs durables. Changer la couleur de ses cheveux au gré de ses envies, ça ne fait pas très sérieux, franchement. La snob, donc, gardera sa teinte de cheveux naturelle, quelle qu'elle soit. A la limite, un léger henné dans un institut à Tanger fera guise d'exception, une fois l'an. Et encore.

- Le pain de seigle
La snob ne mange pas de viennoiseries le matin. Ni de baguette d'ailleurs. Ce serait trop simple. Non, il lui faut du pain de seigle, bien meilleur que le pain blanc, pour déguster un bon fromage maigre, comme le parmesan. C'est la nutritionniste qui l'a conseillé. Et une mention spéciale au pain de seigle aux noix, bien sûr.

- La non-consommation touristique
Il arrive de plus en plus que des snobs reviennent les mains vides de leurs vacances en régions pleines de produits locaux géniaux et autres saveurs. L'explication ? Les produits sortis l'été sont destinés aux touristes, donc moins bons que le reste de l'année. Autant de rien prendre, n'est-ce pas, si c'est pour que la qualité soit moindre.

- Le journal local
L'été, la snob oublie Libé, Le Monde, etc., parce que de toute façon les meilleurs journalistes sont en vacances, et que ça se voit (ça se lit, plutôt). Alors au lieu de pester sur des articles de non-fond, la snob s'adapte à son environnement et lit bien volontiers le journal local. D'où la pile de Corse Matin dans le salon, en fait. A quand le Glamour Normandie ?

- Le monoï
Ce n'est pas ce que vous pensez : une snob qui se respecte met du monoï (du vrai, hein, à la fleur de Tiaré) non pas sur la plage, mais le soir. Oui, pour nourrir la peau et sentir bon les vacances, non pas pour faire la pomme de terre sautée sur le sable.

- Le break technologique
Poster des photos de ses pieds en éventails sur Facebook , des photos de murs de panoramas canons, et faire des statuts alléchants pour créer des envieux est une activité dépassée pour la snob. D'ailleurs, elle n'en a ni le temps, ni la possibilité, puisque l'iPhone est éteint, le chargeur laissé à la maison et qu'elle s'est désintéressée des codes de la connexion wifi dès le départ. On est en vacances ou on ne l'est pas, que diable.

- L'argentique
Les 500 photos à trier parce qu'on a pris tout ce qui bouge -et ne bouge pas d'ailleurs- en photo l'été, ce n'est plus possible. La snob le sait bien. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle s'est remise à l'argentique : enfin des souvenirs de vacances qui durent, avec des photos réelles et de qualité. En prime, la snob attend avec impatience la révélation de ses pellicules dès septembre. C'est comme un revival de l'été, que la snob a-dore.

- Le maillot une-pièce
Oui, vu qu'être snob c'est se ficher du bronzage, plus de crainte avec le unepièce.  Si on a toutes un unepièce, la snob, elle, n'a que ça dans sa micro-valise. Parce que le bikini, ça fait roturière. Qu'elle dit.

- Le légumier "du petit chemin"
Si vous êtes en vacances avec des snobs, faire bonne figure en ramenant des courses du petit Coccinelle du village est un gros FAIL. Parce qu'ici, figurez-vous, on n'achète les fruits et légumes que chez le légumier du petit chemin, mais si, vous voyiez, celui à la sortie de la nationale. Mais enfin, il n'y a que là-bas que les figues sont potables, et où le concombre local est si bon. Voyons.

- La bonne prononciation
Pas de vacances pour la langue française. Alors ne taxez pas "une clope" à un snob, mais "un clope", et demandez-lui gentiment si vous pouvez monter derrière "sa Vespa", et non pas "son Vespa", merci. Et ce n'est pas être "un espèce d'enquiquineur" que de vous corriger, mais "une espèce" d'enquiquineur. Voilà.

- Le bon festival de musique
Calvi, c'est fini, la snob l'a compris l'année dernière déjà, qu'on n'y croisait que des parisiens en Kitsuné qui troquaient le Baron contre le sable corse. Place à Hyères et sa scène ultra indé émergente qui chantonne à la Villa Noailles il fait bon se détendre. Ou pas. Car à force de se vouloir chic, Hyères en perd de son cru. C'est que la Route du Rock entre en scène : boire des bolets de cidre en écoutant du bon rock électro à St Malo, voilà qui est élégant. Vraiment.

- Un pastis customisé à l'apéro
La snob aime réhabiliter des apéritifs à l'ancienne, comme le Picon dans sa bière ou encore le pastis. C'est pour cela par exemple qu'elle commande sans vaciller un "Paris-Marseille", composé de pastis et de Perrier. Les snob plus frileux quant à eux préféreront toujours une petite mauresque, et en profiteront pour en donner le secret de recette aux ignorants. NB. Le snob aime aussi boire local. Qu'on se le dise, avant qu'il n'y ait plus ni rhum arrangé, ni Cap Corse.

- De la sociabilité
La snob ne recherche plus uniquement des petites criques désertes pour pouvoir se baigner nue tranquille entre soi. Non, la snob sort du placard, secoue ses cheveux et a envie de voir du pays, mais avec des gens dedans. Elle s'amuse des plages bondés et des places de villages colonisées. Elle va au bal du 14 juillet et du 15 août, et se fait aussi un cinéma en plein air dans le bel le plus proche, même si le film étranger est en VF uniquement. Enfin, elle prend une glace à l'eau sur le port, comme tout le monde. Car le comble du snobisme, désormais, c'est d'être moins snob. Allez comprendre.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.