Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

L'échange d'appart' c'est pour moi ?

Echange d

Troquer votre appartement parisien contre un loft à New York, tout est possible grâce à l’échange d’appartement. Une aubaine pour alléger considérablement son budget vacances. Vive le temps de l’échangisme… immobilier !

Echange d’appartement, mode d’emploi :
C’est simple comme bonjour. Il s’agit de s’inscrire sur un des nombreux sites spécialisés que compte la toile. Trocmaison.com, homeforexchange.com, echangersamaison.com, homeforhome.com…, ce n’est pas ça qui manque !
Lors d’une première inscription, on peut aussi bien poster son annonce qu’accéder aux offres de logement en France et partout dans le monde. L’adhésion coûte entre 0 et 100 euros par an selon les cas, payables en ligne (la plupart, en effet, sont payants à quelques rares exceptions près comme switchome.org ou planet-swap.com).
Indiquez ce que vous proposez d’une part et ce que vous souhaitez d’autre part. Il est indispensable de décrire son bien avec moult détails (nombres de chambres bien sûr mais aussi accès wifi, machines à laver, animaux domestiques, piscines, climatisation …), d’indiquer ses impératifs de dates et de préciser ses régions de préférence. Il est vivement recommandé d’insérer des photos, le plus possible.
Les critères de recherche sont multiples : pays, environnement (ville, campagne…), nombre de personnes etc.  Avis aux francophones, il arrive que certaines annonces soient rédigées en anglais. Une fois que vous avez repéré le bien correspondant à vos souhaits, établir le contact – par téléphone ou mail – entre « échangistes » permet d’instaurer une relation de confiance (pour clore le deal sur certains sites, il y a un contrat d’échange à remplir).

Les sites incontournables
www.trocmaison.com :C’est la filiale française du site HomeExchange.com, premier réseau mondial d'échange de maisons pendant les vacances (soit 50% des échanges d’appartements dans le monde).

www.intervac.fr : site dédié aux échanges en France métropolitaine et outre-mer. Il existe aussi Intervac international (www.intervac-homeexchange.com) qui recense une multitude d’offres à travers le monde.

www.homelink.fr : l'un des plus célèbres et plus anciens sites d'échange de maison. Chaque année, sont publiées 18 000 propositions d’échanges couvrant 70 pays.

www.switchome.org : présente l’avantage d’être gratuit. Le site est géré par une association à but non lucratif. Il est plutôt recommandé pour les échanges franco-français car il comporte peu d’offres à l’international.

C’est pour qui ?
Ce concept séduit les gens de 7 à 77 ans, issus de tous les milieux. Il attire aussi bien les célibataires (on se souvient du film The Holiday avec Cameron Diaz et Kate Winslet, au bout du rouleau, qui s’échangent leur appart’ !) que les familles nombreuses, désireuses de voyager à moindre frais.
La formule dépanne également les fauchés qui ne veulent pas renoncer à voyager, à commencer par les étudiants (swapnfly.fr est leur site dédié). Elle est idéale pour qui souhaite s’immerger dans la vie locale. Encore faut-il être psychologiquement prêt à habiter chez un étranger, et inversement accepter de laisser son chez soi à d’autres.

A savoir :
Non réglementé, l’échange de logement repose sur une confiance mutuelle. L’assurance multirisque habitation de votre logement couvre en principe les dégâts. Vérifiez que votre assurance habitation couvre bien ceux causés par un tiers. Dans les faits, sur les 128 000 échanges qui s’effectuent chaque année dans le monde, rares sont les problèmes rencontrés. Ce genre de deal se fait généralement en bonne intelligence. En cas de désistement de dernière minute de l’un ou de l’autre partie, il n’y a rien à faire. Aucune assurance ne couvre ce risque.

Un logement en centre ville peut valoir une grande maison à la campagne. C’est à chacun d’établir ce qu’il juge équivalent.

Les propositions proviennent essentiellement des Etats-Unis, du Canada et de l’Europe du Nord.

Témoignages :
« J’ai fait mon premier échange d’appartement cette année. Et ce ne sera certainement pas le dernier. C’était une super expérience. Je suis partie avec une amie. Outre le fait que nous n’avons pas déboursé un sous pour le logement (je suis passée par le site Craigslist où les annonces sont gratuites), nous avons considérablement réduit notre budget « bouffe ». Pas besoin d’aller matin midi et soir au restaurant quand on a une cuisine à disposition. Juste en face de l’appartement, il y avait un petit supermarché bien achalandé. C’était très pratique. A  San Francisco où j’ai passé deux semaines formidables, les restaurants sont assez chers (hormis la junk food). Elisabeth, l’Américaine avec qui j’ai fait l’échange, m’avait très gentiment laissé une liste de bonnes adresses où manger et faire du shopping, un plan de la ville, le tout accompagné d’un petit mot de bienvenue. Elle avait même eu la délicatesse de placer un gâteau dans le frigidaire car mon anniversaire tombait pendant le séjour ! De son côté, elle était emballée du confort de mon appartement parisien, sous les toits, avec vue sur tout Paris. Nous sommes toujours en contact. »
Louise, 25 ans

"J'ai échangé mon appartement parce que je partais seule à New York et que je ne voulais pas être à l'hôtel, dans un cadre aseptisé, ce qui aurait été un peu déprimant. Après quelques recherches sur un site spécialisé, j’ai trouvé un appartement qui correspondait bien au mien. Je me suis dit que je me sentirais un peu chez moi dans ce loft de Brooklyn. La propriétaire de l’appartement et moi avons échangé quelques e-mails et très vite, nous sommes rentrés dans un contact très simple et très confiant. Quand je suis rentrée chez moi, j'étais contente que mon appartement ait été habité pendant mon absence, j'ai trouvé ça cool. Quand on a goûté à cette manière de voyager, il est difficile de retourner à l'hôtel."
Philippa, 32 ans

« Nous avons trois enfants. L’échange d’appartement représente une vraie économie. Grâce à ce système, nous avons découvert de nouveaux horizons. Nous avons fait pas moins de cinq destinations en deux ans : Tokyo, Singapour, Los Angeles, Stockholm, Barcelone. »
Nathalie, 30 ans

LIRE LA SUITE
Audrey Khalifa
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.