Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

J'en suis où dans mes vaccins ?

Infirmière

Même si on a rangé son carnet de santé dans un carton avec sa boîte à dents de lait et son doudou décrépi, même si l’aiguille et la main froide de la vieille infirmière nous terrorisent encore, on doit encore faire des petites piqûres après 20 ans.

Les obligatoires pour tous
Les vaccins contre la diphtérie (sorte d’angine qui peut causer l’asphyxie), le tétanos (maladie infectieuse grave transmissible après une coupure avec un outil rouillé, une piqûre de plante ou une morsure animale) et la poliomyélite (infection virale d’une partie de la moelle épinière et responsable de handicaps moteurs) sont obligatoires en France, et leur rappel est à effectuer tous les 10 ans. Même si ces maladies ont presque disparu dans les pays occidentaux aujourd’hui, elles sont encore bien présentes à l’étranger… et donc potentiellement transmissibles à la touriste pas très en règle avec ses vaccins.

Les recommandés jusqu’à 24 ans
Si on est encore une jeune fille et que l’on n’a pas encore de vie sexuelle (ou que l’on est au tout début de celle-ci), on peut se faire vacciner contre le papillomavirus, qui permet une prévention efficace du cancer du col de l’utérus. En revanche, si on a une vie sexuelle un peu mouvementée, mieux vaut s’immuniser contre l’hépatite B, à répéter tous les 5 ans.
Et contre la méningite à méningocoque C, le vaccin, en une seule dose, est recommandé en rattrapage jusqu'à 24 ans s'il n'a pas été effectué entre l'âge de 12 et 24 mois.
 

Les recommandés pour les futures mamans
Si on projette d’assurer sa descendance dans les mois ou les années à venir, on se fait vacciner contre la varicelle si on ne l’a encore jamais contractée (vaccin en 2 doses à 2 mois d’intervalle et forcément après un test de grossesse négatif). On se protège aussi contre la coqueluche (infection respiratoire grave), qui pourrait être fatale à son nourrisson. Et celui-là, le papa et l’entourage proche de bébé devront aussi le faire. On vérifie également que l’on est à l’abri de la rubéole, en recrudescence ces dernières années (virus qui ressemble à la grippe d’un point du vue des symptômes et qui peut entraîner des avortements spontanés ou de graves malformations). À savoir que l’on ne pourra concevoir le petit être qu’au moins deux mois après s’être fait vacciner. Enfin, si on est déjà enceinte, on file illico voir son médecin avant de faire quoi que ce soit.

Plus d’infos sur le site du ministère de la Santé ou dans la rubrique « Vaccins » sur Doctissimo.
 

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.