Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Help : j’ai peur de parler en public

J’ai peur de parler en public

Qui n’a jamais eu la bouche sèche, des palpitations ou des difficultés à respirer avant de prendre la parole en public ? Rassurez-vous, cette anxiété est normale tant qu’elle reste contrôlable grâce aux quelques astuces anti-trac que voici.

Les techniques corporelles :
Avant de rentrer en réunion ou de prendre la parole, on apprend à respirer lentement et à expirer en rentrant le ventre comme si on soufflait sur une bougie pour faire vaciller sa flamme. Attention, on se vide de l’air et non pas le contraire car sinon, cela aggrave le sentiment de panique. On s’exerce à rythmer sa voix, à ne pas parler trop vite et à faire des pauses entre chaque phrase.

Lutter contre ses pensées négatives
On essaye d’imaginer quelqu’un d’autre à notre place : un des 15 types qui nous regardent, comment s’en sortirait-il, lui ? Et qui a dit qu’il fallait forcément dire des choses très intelligentes ou intéressantes pour prendre la parole dans un groupe ? En soirée, on se lance en parlant de banalités et en optant pour des sujets consensuels. Une fois embarquée dans la discussion, on applique la règle des 50/50 (on parle autant qu’on écoute) pour éviter les flots de paroles dus à l’anxiété.

Avouer son angoisse
L’arme fatale contre l’anxiété ? Arriver en déclarant : « Oh là là, je suis super impressionnée ! Je n’ai pas l’habitude de prendre la parole en public. Désolée si je ne suis pas claire. » En faisant ça, on enlève ses pensées négatives et on met le public de son côté en se présentant comme un être humain accessible avec ses défauts. Si en plus, on souffle un petit coup en rentrant le ventre avant de prendre la parole, c’est gagné !

Affuter son regard
Certaines personnes sont rassurées par le fait de regarder les gens alternativement dans les yeux. D’autres au contraire ont peur du regard des autres. La solution peut être alors de fixer le sommet des crânes. L’avantage est que l’interlocuteur a l’impression qu’on le regarde sans qu’on soit gênée pour autant. Parfait quand on est timide. Une règle en tout cas, ne jamais regarder jamais ses pieds !

Accepter d’être imparfaite
Il faut dédramatiser et bien distinguer la différence entre ce qu’on fait et ce qu’on est. En clair, on a le doit de dire une connerie sans que cela veuille dire qu’on est une conne.  La prise de parole en public est une chose qu’on est en train de faire. Si on échoue, on aura échoué une action. Le but est de réussir à se dire : « Non, je n’ai pas été nulle, mais par contre ma présentation était merdique. Je reste une personne bien malgré ça ».

Les béta-bloquants
Pour les cas les plus sévères, une façon d’agir sur les signes physiques de l’angoisse est la prise ponctuelle de béta-bloquants (13% des cardiologues américains en utiliseraient avant de prendre la parole en public !). En ralentissant le rythme cardiaque, le béta-bloquant permet de court-circuiter le cercle vicieux : « Je palpite donc je vais perdre le contrôle et dire n’importe quoi ». Attention, ce médicament relève obligatoirement d’une prescription médicale : pas question d’en piquer dans l’armoire à pharmacie d’un vieil oncle hypertendu !

Quand consulter ?
Dès lors qu’on passe de la simple angoisse de parler en public à une peur dont l’intensité est telle qu’elle crée des malaises physiques et surtout qu’elle nous amène à éviter des situations importantes (ne pas se rendre à un entretien d’embauche, ne pas passer un examen oral). On est alors dans ce qu’on appelle l’évitement, avec une vraie phobie pour laquelle une consultation spécialisée s’impose.

Merci au Dr Frédéric Fanget, psychiatre à Lyon et auteur de « Affirmez-vous pour mieux vivre avec les autres », édité chez Odile Jacob.

LIRE LA SUITE
Camille Sorel
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.