• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 raisons de se déguiser pour Halloween

halloween lindsay lohan mean girl

Même si vous n’avez rien prévu le 31 octobre, ce n’est pas une raison pour conserver bêtement vos vêtements de ville quant aux USA, ils se déchaînent tous pour Halloween. Déguisez-vous en cadavre, en alien, en sorcière... c’est bon pour vous. La preuve.

#1 Prouver sa créativité

Vous ratiez vos colliers de nouilles à la maternelle et pensez ne pas être créative ? La revanche a sonné. Selon le psy Donald Winnicott, tout le monde est créatif, il suffit de se lancer. Mieux, le jeu créatif aide à extérioriser ses angoisses. C’est donc l’occasion de prouver que vous savez faire quelque chose de vos dix doigts. Car le dress code d’Halloween, c’est monstre, pas robe de princesse. Enfilez un sac poubelle, aspergez-vous de ketchup, et hop, vous êtes la plus effrayante pour aller danser.

 #2 Lâcher les chevaux

Comme le carnaval de Venise ou de Rio, originellement prévus pour renverser les normes, quand les pauvres se déguisaient en riches, et inversement, Halloween est une fête du désordre, une catharsis. Dans Totem et tabou, Freud affirme que la fête est un excès autorisé qui permet à l’individu de libérer des pulsions qu’il passe le reste de sa vie à contraindre. Bref, en déguisement de Vampirella ou Nurse Freaky "tout est permis", comme dirait la Compagnie créole.

#3 Exorciser la mort

"Le rituel d’Halloween permet de tourner l’horreur en jeu, la mort en légèreté, le gore en rire", affirme Dacher Keltner, psychologue à l’université de Berkeley. Car Halloween reste la fête des morts. D’ailleurs le lendemain, les cimetières connaissent leur pic de fréquentation pour la Toussaint... En prévision de cette journée la plus triste de l’année, passer quelques heures à rire de ses propres angoisses de mort, c’est un peu comme faire une cure de gelée royale pour booster ses défenses immunitaires.

#4 Tester d’autres identités

Les occasions de changer de peau sont rares. Au quotidien, vous pouvez pipeauter sur Tinder, troller sur Twitter, et défouler vos petites frustrations dans le virtuel, mais dans la vraie vie, les occasions de passer pour quelqu’un d’autre sont maigres. Avec Halloween, vous pouvez même vous déguiser en ceux que vous haïssez : Cruella, votre vilaine boss, Zombie-man, votre ex qui fumait trop de drogue, Donald Trump, vrai méchant de théâtre... pour mieux les caricaturer. Défoulement garanti.

#5 Créer du lien

Le propre des rituels est de rassembler. Si vous avez le courage, vous pouvez aller sonner chez les voisins grimée en macchabée, afin de réclamer des bonbons (ou mieux, de l’argent pour vous faire faire un vrai dressing). Certes, certains vous prendrons pour une folle, d’autres pour une victime de l’impérialisme US, mais vous aurez mis l’ambiance dans l’immeuble... Sinon, vous rencontrerez peut être un autre zombie séduisant dans une soirée, qui lui aussi pense que le vampire, c’est totalement has been...

#6 Soigner ses gratitudes

Dans son livre, La puissance positive de la pensée négative, Oliver Burkemen rapporte une étude selon laquelle traverser un cimetière rend les gens 40% plus susceptibles d'aider un inconnu dans la rue. Une autre étude affirme que visualiser la mort rend plus reconnaissant envers ce que l’on possède. Donc vous enrouler de papier toilette pour essayer de ressembler à une momie vous rendra deux fois plus cool et positive le lendemain (Bon, on ne sait pas combien de temps l’effet dure).


 

#7 Stresser positivement

Halloween et Noël font sécreter de la cortisol, hormone du stress. Mais le stress de Noël consiste à supporter la nouvelle femme de votre père, qui vous hait, votre cousine parfaite qui a déjà 23 bébés, etc (sauf si, bienheureuse, vous avez une famille parfaite)... À l’opposée, Halloween consiste à jeter des araignée en plastique sur la tête de ses amis, et sursauter quand on en reçoit : un bon stress, stimulant pour le cerveau, selon les scientifiques. Sinon, personne ne regarderait de séries gores...

#8 Faire plaisir aux commerçants

Aux USA, Halloween n’est plus seulement la fête des enfants : elle est aussi célébrée par 64% d’adultes (dont des stars qui se déguisent comme Heidi Klum). Chaque année, les américains dépensent même 7 milliards de $ en costumes, soirées et expériences coûteuses telles que balades en limousine et visites de maisons hantées. Mieux (ou pire), les adultes dépensent 1,2 milliards de $ en déguisements, contre 950 millions de $ pour les enfants. Alors vous aussi, relancez l’économie...

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.