• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Forme : on se met au (smoothie) vert !

Amber Heard

Boisson détox préférée des stars à Los Angeles depuis plusieurs mois, le "green smoothie" commence à s’imposer aussi du côté de chez nous. Mais c’est quoi ce jus d’herbe, au juste ?

En quoi il diffère d’un smoothie classique ?
Les smoothies dit "classiques", comme ceux que l’on trouve tout prêts dans le commerce ou dans les bars à jus, sont composés d’ingrédients très variés : mélange de fruits, légumes, lait, yaourt, graines, voire même parfois alcool… Autant dire qu’en matière d’apports caloriques, il y a de quoi faire. Le smoothie vert, lui, se distingue par sa proportion de feuilles vertes (épinards, salades, orties…), ajoutés à des fruits ou des légumes. Il ne contient donc aucun produit laitier. On considère généralement que le "green smoothie" est composé à 60% de fruits ou de légumes et à 40% de feuilles.

Elle vient d’où cette nouvelle tendance ?
Des Etats-Unis bien sûr, pays d’origine du smoothie tel que nous le connaissons depuis plusieurs années. Plus précisément, il est arrivé sur le devant de la scène grâce à une certaine Victoria Boutenko, mère de famille auteur d’un livre devenu best-seller, Green For Life, dans lequel elle est parvenue à démontrer que notre alimentation manquait cruellement d’un élément primordial : la verdure, et plus précisément la chlorophylle, qui oxygène les organes et nous aide à mieux lutter contre les maladies et infections.   

En bref, quels sont ses bienfaits ?
Avec le "green smoothie", on augmente donc les quantités de verdures absorbées et la qualité des nutriments assimilés (la chlorophylle en l’occurrence, présente en grande quantité dans la boisson). Il est aussi ultra-facile à assimiler, sa texture liquide réduisant le travail du système digestif à son minimum. Bon à savoir, plus les feuilles que l’on mettra dans son "green smoothie" seront vertes, plus elles seront nutritives.

A quelle fréquence doit-on le consommer ?
Plus l’on en boira régulièrement, plus l’on incitera son estomac à produire les sucs digestifs facilitant la digestion. On peut donc par exemple choisir de remplacer son petit-déjeuner par un smoothie vert, où le consommer comme un snack en milieu de matinée et en milieu d’après-midi. Bref, bu quotidiennement, il est encore meilleur pour nous.

Et hop, 3 recettes tirées des Incroyables vertus des smoothies verts de Colette Hervé-Pairain et Nadège Pairain, aux éditions Jouvence.

Fleur de pêcher
Ingrédients :
4 pêches de vignes
1 grosse poignée de feuilles d’épinards
Les fanes d’une betterave
De l’eau selon la consistance désirée

L’alsaco
Ingrédients :
1 grosse poignée de mirabelles dénoyautées
1 pomme épépinée et pelée si elle n’est pas de culture biologique
Quelques fanes de carottes
2 belles feuilles de blettes
De l’eau selon la consistance désirée

Si votre blender n’est pas assez puissant, hachez les fanes de carottes avant de les ajouter aux autres ingrédients et de les mixer. Enlevez les côtes blanches des feuilles de blette et gardez-les pour un plat ou pour un jus.

Mangue masquée
Ingrédients :
1 petite mangue pelée et dénoyautée
1 poire épépinée (et pelée si elle n’est pas bio)
2 branches de céleri avec les feuilles de préférence
1 poignée d’épinards
Quelques branches de persil plat
De l’eau selon la consistance désirée

Retrouvez aussi la recette du smoothie vert d’Angèle Ferreux-Maeght dans le numéro d’octobre de Glamour.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.