• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 looses normales avant 30 ans

Emma Stone

Embarrassantes, douloureuses... certaines expériences ne sont pas une partie de plaisir. Mais rappellent qu’à la vingtaine, on doit tout expérimenter à fond, même la loose, qui aide mieux à grandir que le succès. La preuve

#1 Se tromper d’amis
La vingtaine est l’occasion d’expérimenter une totale autonomie et suivre qui l’on veut, alors forcément, cette boulimie fait des dégâts : vous découvrez un jour que la collègue que vous trouviez géniale dit des horreurs dans votre dos, que la vieille bande cool rencontrée à Patmos vous fait passer au second plan, etc. Comme en amour, les goûts amicaux se consolident avec l’âge et les échecs. " Il est naturel, quand on est jeune, de vouloir plaire à tout le monde dans l'espoir de s'assurer que tout le monde s’accorde. Puis on apprend à imposer ce que l’on veut, " rappelle la psychologue US Joanna Kerr.

#2 Se faire confisquer sa CB
Vous avez claqué votre plafond de découvert pour un week-end à Amsterdam, ou cramé tout votre solde durant le Black Friday ? Ou pire, vous avez prêté de l’argent à un faux ami (voir plus haut) qui ne le rendra jamais ? Mais si vous ne vous faites escroquer au moins une fois, comment repèrerez-vous les prochains margoulins ? Et si vous n’avez pas une vie de dégénérée de la CB maintenant, comment apprendrez-vous à tenir un budget, voire mettre de l’argent de côté quand vous serez adulte (quand on sait que les quinquas sont de plus en plus ados, ça vous laisse plein de marge...) ?

#3 Avoir un job plombant
C’était le job le mieux payé, vous avez foncé... et appris que le salaire ne suffit pas toujours, et qu’il est bon d’écouter ses envies. Ou alors vous n’aviez pas le choix, et maintenant vous cumulez un patron affreux et un salaire minable... Mais comme vous êtes une denrée recherchée sur le marché de l’emploi (#jeune), vous avez toutes vos chances pour trouver mieux prochainement. " Les échecs professionnels, fréquents en début de carrière, aident à définir ses valeurs pour mettre en place une carrière plus épanouissante dans le long terme, " rassure Ryan Kahn, coach de carrière.

#4 Se faire virer?
Non seulement ce job était nul, mais ils vous ont éjectée... Il ne vous reste plus qu’à l’accepter avec sagesse et dignité. Se faire virer signifie que vous n'étiez pas censée être là. Devenez aussi têtue qu’Arya Stark dans Game of Thrones, et trouvez un meilleur job rien que pour faire bisquer sur LinkedIn le mollusque qui vous a dégagée. C’est aussi l’occasion de remettre en question vos moyens pour atteindre vos objectifs (plus de persévérance ?) et vous dire que 30% des CDI sont rompus avant la fin de la première année d’embauche. Bref, la vie quoi... ?

#5 Se faire larguer à la chaîne
Tinder enregistre 26 millions de matchs et 1,4 milliards de swipes chaque jour. Swiper est même devenu un réflexe pour beaucoup, qui disparaissent comme s’ils avaient été enlevés par des aliens. Et hop, vous pouvez faire une nouvelle encoche à votre tableau de chasse, et vous dire que la prochaine fois, vous saurez fuir aux premiers symptomes (refus de vous présenter ses amis après 6 mois, RV uniquement le samedi, à 23h, chez lui...). Et puis ces expériences pourries seront des souvenirs très rigolos à radoter entre copines quand vous serez des petites mamies (in)dignes...

 

#6 Avoir un coloc horrible
À défaut d’emménager avec Mr Ghost (celui qui gardait jalousement ses amis par devers lui), vous avez pris une coloc, comme 31% des 18-35 ans, et c’est une cohabitation aussi affreuse que votre open space (incompatibilités humaines, prises de bec pour la dernière Danette...). Là encore, c’est l’occasion d’affûter vos armes pour devenir une grande fille qui sait ce qu’elle veut et l’obtient car elle ne perd plus de temps. En plus, les expériences de coloc tendues vous aideront à mieux dresser celui qui partagera votre vie future (" Les corvées ménagères c’est 50/50, mon gars ").

#7 Avoir honte d’une cuite
Certains smartphones conservent encore les clichés de votre dernière nouba et dès que vous y songez, vous rêvez de disparaître dans un trou de souris ? Inutile, le mal est fait et c’est un bon moyen d’apprendre qu’il ne faut pas forcément moins boire (le ministère de la santé se chargera de cette leçon), mais s’entourer des bonnes personnes quand on s’amuse : des gens qui ne prennent pas des photos mais vous aident à aller dormir quand il est temps d’arrêter les bêtises. ça vaut aussi pour les pots de bureau : après avoir vomi dans le bureau du RH, vous ne recommencerez plus au prochain job.

#8 Se griller au boulot
Vous avez raconté des vannes pourries en plein team building et depuis, on vous fuit comme la peste ? Ou alors vous avez raconté un bobard qui n’est pas passé (" Ah bon, j’ai enterré ma grand-mère deux fois ? ") ? " Naviguer dans le champ de mines d’un environnement professionnel peut être un défi pour les personnes commençant leur carrière, et dans les cas extrêmes, coûter un emploi, affirme Joanna Kerr. Mais ces expériences apprennent à définir les limites de sa parole. " Courage, à 30 ans, vous serez aussi fourbe, affirmée et convaincante qu’un politicien en campagne...

LIRE LA SUITE
Julie Rambal

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.