Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 façons d'adopter le Jomo (ou la joie de se recentrer sur soi)

Comme ce chat, retrouvez-vous en tête à tête avec vous-même.

Le 2.0. a créé un monstre : le Fomo, cette peur de rater un truc (info, fête...) important. Ouf, pour y remédier, il y a le Jomo (Joy of Missing Out), la joie de rester seule avec soi. Et ça s’apprend. Alors au boulot…

#1 Éradiquer le stress de l’abondance

Désormais, nous pataugeons dans un excès de choix (millions de séries sur Netflix, d’idées déco sur Pinterest, de musique sur Spotify...) qui amplifie le sentiment de ratage : sélectionner un seul morceau, un film et même son prochain canapé devient un cauchemar. Pour reprendre le contrôle, et éviter de perdre 5h à zapper (sur des bandes-annonces, des commentaires...), faites des listes (les 10 films cultes à voir, les 10 romans...) et achetez au maximum "i.r.l" plutôt que dans le vortex infini du web...

#2 Réapprendre la patience

La multi connexion nous rend insatiables, incapables de patienter 3 minutes (à l’arrêt de bus, dans la queue du Monop') sans foncer sur une appli. Pour retrouver l’art de la persévérance, réapprenez à attendre sans gadget high-tech, en levant le nez pour regarder ce qui se passe autour de vous, retrouver l’ici et maintenant. Mieux, aidez la mamie de la caisse à ranger son caddy plutôt que la haïr pour sa lenteur. Vos échanges humains n’en seront que plus nourrissants.

#3 Télécharger des applis detox

Vous voulez savoir le nombre d’heures que vous perdez à scroller ? Prenez une appli. BreakFree décortique votre usage du smartphone (appels, Instagram, mails...) et donne un score d’addiction. Offtime joue les nounous en bloquant toutes les applis qui bouffent votre vie (Facebook, jeux...). Moins radicale, AppDetox se permet juste de vous rappeler à l’ordre quand ça déborde, tandis que Flipd verrouille directement votre téléphone quand vous avez dépassé le temps d’usage autorisé...

#4 Privilégier les échanges "I.R.L"

Lorsque vous buvez un verre entre amis, passez-vous en revue la routine gym des uns et des autres, leurs aménagements intérieurs, le contenu de leur assiette... ou parlez-vous de ce qui compte : problèmes au boulot, ce garçon qui ne rappelle pas ? Alors pourquoi perdre tout ce temps à scruter les détails insipides de la vie d’inconnus sur Instagram, jusqu’à en développer une jalousie aussi morbide que vaine ? Décidez de ne vous intéresser qu’à ce qui en vaut vraiment la peine... 

#5 Rester sélective sur l’info

Le flux de contenu dépasse désormais largement la capacité de nos neurones. Et pourtant, nous finissons par avoir peur de passer à côté de l’article dont tout le monde parle. Peur qui déteint même sur le travail : nous voulons participer à chaque réunion, et pensons qu’il faut être dispo 24/24. Vite, triez ! Est-ce que passer 5 minutes à vous mettre à jour sur le dernier clash d’Hanouna est bien nécessaire ? À force, ces 5 minutes ajoutées à toutes les autres dévorent une vie entière...

#6 Lorgner sur l’ancien temps

Oui, c’est dingue, il fut un temps où le monde n’avait pas de smartphone. Et même juste un téléphone fixé au mur de la cuisine... Alors offrez-vous des petites cures "XXè siècle" : 15 minutes de promenade en laissant le téléphone à la maison, une pause-café du matin en lisant le journal au comptoir, ou mieux, assise en terrasse à regarder les vraies gens s’agiter dans leur vraie vie.

#7 Se motiver pour résister

Vous avez encore craqué et passé 2 heures à scroller au lit au lieu de prendre votre livre ? Répétez-vous cette étude sur les bienfaits du Jomo : une accalmie de stimuli extérieur favorise la créativité et aide même à mieux atteindre ses objectifs, selon la science. Car en écumant sans cesse le web, vous ne laissez aucune place à l’introspection. Or passer du temps avec soi-même permet de mieux faire le point et résoudre ses problèmes personnels. Surtout si votre livre est ennuyeux...

#8 Planifier la solitude

Une fois apprivoisée la solitude, aménagez des plages solos quotidiennes. Une demi-heure dans le bain avec un livre, ou au café à réfléchir au sens de la vie, ou à écrire vos mémoires... aideront à muscler votre faculté de concentration. Et votre autonomie : vous réussirez enfin à dire non à cette énième soirée de boulets, celle où vous vous sentiez obligée d’aller lorsque vous souffriez de Fomo. Comme dit Charles Bukowski, "L'isolement est un cadeau". Et votre temps n’a pas de prix.

LIRE LA SUITE
Julie Rambal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.