• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

8 bonnes raisons d’être une râleuse

8 bonnes raisons d’être une râleuse

Selon les gourous du bonheur, râler serait un frein au bien être et à l’accomplissement personnel. Et puis quoi encore ? Je râle si je veux ! (Et en plus ça peut faire du bien.)

#1 Pour préserver sa petite santé

Savoir exprimer sa mauvaise humeur est beaucoup moins nocif pour la santé que la refouler, selon une étude de l’Université d’Iéna (Allemagne) réalisée auprès de 6000 personnes. Car emmagasiner trop de frustration à l’intérieur augmente le rythme cardiaque et provoque, à terme, des risques d’hypertension. N’oubliez pas de le jeter à la face du prochain qui râle de vous retrouver encore en train de râler…

#2 Pour se faire plein d’amis

Râler brise mieux la glace que raconter ses vacances aux Maldives (qui est le meilleur moyen d’agacer ceux qui ont passé août à Metz, chez maman, faute d’argent). Car selon la psy Sheri Jacobson, râler renforce les liens : “Se plaindre déclenche la solidarité et l’intimité, c’est l’effet : ‘Ah, toi aussi tu souffres ?’“ Sauf pour les adeptes du small talk (échanges de banalités) qui préfèreront parler du vide. Les pauvres…

#3 Pour rendre le bureau cool  

Les râleurs de l’open space sont vus comme des pourrisseurs d’ambiance, et pourtant, selon Robin Kowalski, professeur de psychologie US, dire son mécontentement au travail permet de mettre le doigt sur un problème et se rapprocher d’une solution : “Certains des bureaux les plus heureux sont ceux où les gens se sentent libres de râler… respectueusement.“ C’est-à-dire en se plaignant, mais sans aboyer ?

#4 Pour établir un périmètre de sécurité

Les chercheurs en sciences sociales affirment qu’afficher une mine ronchonne décourage les interactions humaines. C’est-à-dire le meilleur moyen, enfin, de ne plus se laisser enquiquiner par les parasites de tout bord : démarcheurs, dragueurs relous, collègues profiteurs… Car non seulement râler aide à protéger son espace intime, mais permet d’envahir celui des autres. Eh ouais, c’est qui le patron ?

#5 Pour gagner la partie à tous les coups

Les râleurs sont considérés comme d’incontrôlables cocottes-minute…  Une mauvaise réputation qui a son avantage puisqu’elle permet de mieux franchir les obstacles, selon le Journal of Social Behavior & Personality. La raison ? En osant exprimer son ressentiment, et en montrant qu’on ne lâche rien, on obtient aussi les meilleurs compromis en sa faveur. Faire régner la terreur, ça a du bon…

#6 Pour s’immuniser contre la dépression

Toujours selon Robin Kowalski, râler, et donc se plaindre, diminue les risques de stress post-traumatique. Car il y a toujours une âme charitable (celle qui n’a pas identifié que vous étiez une râleuse professionnelle…) pour entendre la plainte, et donc la reconnaître et donc l’apaiser. “Les gens en colère se calment vite en se sachant entendus“ explique le psy. Un peu comme les enfants…

#7 Pour accepter le principe de réalité

Robin Kowalski affirme encore que l’humain est le roi des attentes irréalistes (devenir milliardaire, écrire un best seller, être aimé par la terre entière…) alors que le confort mental survient quand la réalité correspond à nos attentes. Donc rarement. Râler est alors une soupape qui permet d’accepter l’impossibilité d’atteindre ses buts en se scrutant complaisamment le nombril. Bref, râler c’est grandir (un peu).

#8 Pour retrouver la patate

Râler est évidemment une façon de laisser entendre sa frustration, mais de manière agressive. Or sortir son agressivité apporte à l’organisme une dose d’adrénaline et donc un shoot d’énergie. Ce qui est un excellent moyen de survivre à cette journée qui s’annonçait si morne. Surtout si en face, se trouve un autre râleur qui veut également occuper l’espace avec sa plainte : une bataille de jérémiades, ça requinque !

LIRE LA SUITE
Julie Rambal
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.