Zara s'incline devant Greenpeace et s'engage contre les substances toxiques dans ses vêtements

Le géant de la mode a compris les enjeux et la nécessité de s'engager dans la qualité de ses produits.

Le rapport de Greenpeace, "Les dessous toxiques de la mode", dans lequel l'ONG donne le résultat d'analyses sur des vêtements de plusieurs grandes marques, révèle notamment la présence d'éthoxylates de nonylphénol (NPE), des produits considérés comme des "perturbateurs endocriniens" (suspectés d'incidence sur la reproduction et d'accroître le risque de certains cancers). Après une campagne de sensibilisation "#Detox" et des manifestations de Greenpeace devant les boutiques Zara avec, sur leurs t-shirt le slogan "Detox", la marque espagnole a répondu à ce rapport en indiquant, vendredi, "vouloir" cesser tout rejet de substance chimique dangereuse. Mais Greenpeace a jugé cette réponse "insuffisante" et demandé à la marque de "prendre un engagement crédible et ambitieux pour cesser d'utiliser ces substances chimiques dangereuses". Après huit jour de pressions publiques, Zara s'est finalement engagé à exclure l’ensemble des substances chimiques dangereuses de sa chaîne de production.

--> Plus d'infos sur LeFigaro.fr, Greenpeace, et pour plus de snacking, cliquez ici.