Pour les mineures, la pilule sera gratuite, et surtout discrète

Si le principe de la gratuité de la contraception pour les mineures de 15 à 18 ans avait déjà été voté par les députés, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a insisté sur la discrétion qui entoure sa délivrance.

  • Par B.K. /
  • 27 NOV. 2012 /

Le prix n'étant pas le seul obstacle à la contraception des adolescentes, la ministre Marisol Touraine, lors de l'examen en seconde lecture du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale, a proposé de compléter la gratuité de la contraception pour les mineures par une "garantie de confidentialité"."Cet amendement est nécessaire afin que les jeunes filles puissent avoir recours à la contraception si elles le souhaitent sans que l'information qui serait faite à leurs parents sur ce point, notamment par les informations issues du remboursement par l'assurance maladie, ne pèse dans leur décision et vienne entraver leur volonté", a-t-elle souligné.

--> Plus d'infos sur LCI.TF1.fr et pour plus de snacking, cliquez ici.