La boxe, un bon moyen de faire taire les haters sur Twitter

Le boxeur anglais Curtis Woodhouse a trouvé un bon moyen de faire taire un hater et ses commentaires méchants sur Twitter. Ainsi, une simple action a montré le pouvoir de la réalité sur le virtuel.

Ancien footballeur de Premier League reconverti dans la boxe, l’Anglais Curtis Woodhouse, 32 ans, a perdu vendredi dernier son titre de champion d’Angleterre des super-légers lors d’un combat contre Shayne Singleton. Un de ses followers sur Twitter (qui a depuis supprimé ses tweets) @jimmyob88, qui vit à Sheffield et a l’habitude de le chambrer, n'a pas hésité à clasher ainsi le boxeur par un tweet véhément : "Prends immédiatement ta retraite. T’es même pas capable de défendre un petit titre pathétique. T’es une honte totale." Loin de se laisser faire, le boxeur s’est empressé de promettre 1000 livres à celui de ses followers qui lui procurerait l’adresse du troll. Apparemment il l'a trouvé car peu après il tweetait cette photo accompagnée d'un petit commentaire : "Bon, Jimbob, je suis là. J’attends que quelqu’un me donne le numéro de ta maison ou je tape à chaque porte ?"

@jimmyob88 s'est rapidement excusé, expliquant qu’il avait eu tort de s’être montré agressif. Depuis, des mèmes de cette histoire circulent et même un hashtag moqueur a été inauguré, #jimmybrownpants.

Triomphant, Woodhouse en rentrant chez lui a tweeté : "Je viens juste de découvrir qu’on pouvait bloquer des gens. Vous auriez pu me dire ça avant, j’aurais économisé 20 balles d'essence." Quoiqu'il en soit, ses followers ont adoré l'histoire, et désormais, les haters feront peut-être plus attention. Qui sait ce qu'il peut se passer, quand la réalité dépasse le virtuel ?


--> Pour plus de snacking, cliquez ici.