2012 : une année noire pour les juifs de France

Les violences contre les juifs ont augmenté de 58% au cours de l'année 2012. C'est ce que dénonce le rapport annuel du SPCJ.

  • Par B.K. /
  • 20 FÉV. 2013 /
antisémitisme 2012
© Abaca -

En 2012, il y a eu 614 actes antisémites contre 389 en 2011. Ce bilan se décompose en 177 actions antisémites (homicides ou tentatives, violences, dégradations...) et 437 menaces (propos, tracts ou inscriptions). Pour le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) et le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) Richard Prasquier, cette forte hausse "dégrade l'image de la France, terre de protection des minorités. Depuis 13 ans les actes antisémites ont explosé : des Français, parce qu'ils sont juifs, doivent être gardés quand ils vont étudier, se rassembler ou prier." En effet, 2012 a été une année de violences sans précédant, enregistrant deux attentats en moins de six mois contre les juifs, de l'assassinat de quatre d'entre eux par Mohamed Merah à Toulouse à l'attaque d'un supermarché casher à Sarcelles.

"Pour certains d'entre eux, les enfants en particulier, entrer dans un magasin, une école ou une rame de métro peut être une source d'angoisse et de traumatisme psychologique durable", poursuit dans un communiqué Richard Prasquier selon qui cette hausse de l'antisémitisme "doit être au cœur du débat politique national". Ainsi, c'est consternant : après la tuerie de Toulouse, "90 actes ont été recensés en 10 jours", dont un grand nombre "commis en faisant référence au soutien ou à l'identification à Merah". Et après l'attaque de Sarcelles, il y a eu "28 actes en 8 jours", dont "de nombreux cas de tirs au pistolet à plomb contre des juifs", selon le SPCJ.

Plus d'infos sur Huffington Post.fr

--> Pour plus de snacking, cliquez ici.