generation glamour aux urnes!

Prenez la parole

arrow

9/32
Julia
Nous avons plus que jamais besoin d'un système éducatif fiable et solide Julia, 23 ans, étudiante, Marseille.
  • Quelles sont vos difficultés aujourd'hui ?

    J'ai la chance de bénéficier du soutien financier de ma famille pour mener à bien mes études. Mais j'ai beaucoup de peine quand je réalise que je suis une privilégiée par rapport à d'autres. Pourtant, je ne vis pas dans le luxe... Je vais bientôt devoir faire face à une difficulté (je suis actuellement en fin de parcours universitaire) : trouver un travail. Elle concerne d'ailleurs l'ensemble des étudiants de mon entourage. Trouver des stages relève déjà du défi, alors décrocher un emploi dans le domaine choisi peut paraître parfois illusoire.

  • Quels sont les sujets qui vous préoccupent le plus ?

    Il y en a énormément. L'égalité de tous devant la justice, le travail ou le logement, mais aussi l'éducation des jeunes : ils sont l'avenir et je trouve qu'on s'y prend mal sur le plan scolaire. Aujourd'hui, nous avons plus que jamais besoin d'un système éducatif  fiable et solide, qui passera d'abord par une plus grande présence du corps enseignant et pédagogique dans les établissements. Les suppressions de postes prévues par milliers ne serviront à rien. J'aimerais aussi qu'une plus grande part de budget soit consacrée à la culture et à la protection de notre patrimoine. Il me semble important de conserver notre patrimoine et de le transmettre aux générations futures. L'accès à la culture pour tous est un ciment social.

  • Que voudriez-vous voir changer en priorité après la Présidentielle ?

    J'aimerais d'abord que les hostilités entre les politiques, qui sont d'un niveau très bas, cessent. Je me reconnais dans certaines idées politiques mais dans aucun des candidats qui les véhiculent. Ils ne fonctionnent que par attaque/défense d'un parti. Plus concrètement, j'aimerais voir de grandes améliorations sur les sujets abordés précédemment.

  • Comment vous voyez-vous dans 10 ans ?

    Dans 10 ans, j'espère occuper un bon poste dans le secteur culturel, et plus précisément dans le domaine éducatif. Ainsi, je pourrais mettre en œuvre ce à quoi je suis attachée aujourd'hui : le partage et l'ouverture au monde et aux autres.

  • Découvrez tous les portraits de la génération Glamour