• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Renée Zellweger en a marre d’être jugée sur son physique

Renée Zellweger en a marre d’être jugée sur son physique par les magazines people.

Suite à la polémique née en 2014 de savoir si oui ou non Renée Zellweger avait eu recours à la chirurgie esthétique, deux ans plus tard, l’actrice a choisi de répondre dans un long papier. Les magazines people en prennent pour leur grade.

Alors qu’elle sera de retour dans Bridget Jones Baby en octobre 2016, Renée Zellweger s’est exprimée sur la polémique qui avait eu lieu en octobre 2014 autour de ses yeux. Après une apparition publique, le monde entier s’était demandé si l’actrice avait fait de la chirurgie, tant son visage avait changé. Aujourd’hui, Renée s’est exprimée dans un papier publié sur le Huffington Post. Elle y déclare n’avoir jamais eu recours à la chirurgie esthétique et s'en prend aux magazines people. L’interprète de Bridget Jones a expliqué être consternée par toute l’attention que ces magazines portent à son apparence physique. Selon la jeune femme, cela révèle la façon dont nous traitons encore les femmes dans notre société. Elle explique : "Je n’écris pas aujourd’hui parce que j’ai été humiliée en public (...) cela ne m’atteint plus. Je n’écris pas pour protester contre cette suggestion répulsive disant que la valeur d'une personne et ses contributions professionnelles sont en quelque sorte diminuées si elle cède aux pressions de la société sur l'apparence, et doit justifier ses choix personnels dans une cour d’opinion publique. Je n’écris pas parce que je crois que c’est le droit d'un individu de prendre des décisions par rapport à son corps pour une raison quelconque sans jugement. J’écris parce que pour être juste avec moi-même, j’ai quelques réclamations à faire sur les vérités de ma vie, et parce qu’être témoin de la déformation des tabloïds faisant de la spéculation la vérité est profondément troublant. L’histoire de "la chirurgie de mes yeux" créée par les magazines people en elle-même n'a pas d'importance, mais c’est ce qui m’a fait participer de manière légitime à des nouvelles histoires sur l'acceptation de soi et sur les femmes qui succombent à la pression sociale disant de vieillir d’une certaine manière. À mon avis, le fait que ces spéculations faites par les magazines people deviennent le sujet d’un courant dominant de nouvelles a de l’importance."

L’actrice continue en disant que, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces spéculations ne sont pas inoffensives. "Cela sature notre culture, perpétue des normes doublement désobligeantes et imprudentes, abaisse le niveau du discours social et politique, standardise la cruauté comme norme culturelle, et inonde les gens avec des informations qui n'ont pas d'importance.Renée Zellweger termine enfin en demandant aux gens de s’intéresser plutôt à ce qui importe vraiment : "Peut-être pouvons-nous davantage parler de nos nombreux vrais challenges sociétaux et de quelle façon nous pouvons faire mieux." On peut dire que l’actrice à tout bon.

LIRE LA SUITE
Géraldine Verheyen
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.