• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les disputes de stars les plus mémorables

Taylor Swift et Kanye West aux Video Music Awards

Elles sont riches, célèbres, adulées, et pourtant, certaines stars trouvent le moyen de détester leurs consœurs et de leur faire des crasses. Best-of des disputes people les plus mémorables - et souvent assez ridicules – d'un milieu pas toujours scintillant.

La plus tenace : Kanye West contre Taylor Swift

On a beaucoup glosé sur la dispute via Twitter entre Kanye West et Taylor Swift, après l'utilisation par le rappeur de son nom et de son image dans le clip de Famous. Mais la brouille ne date pas d'hier. En 2009, aux MTV Video Music Awards, la blonde remporte le prix du meilleur clip pour "You belong with me". La jeune fille de 22 ans qui compte aujourd'hui beaucoup d'ennemis dans le métier (dont Katy Perry) se lance dans un discours ému. Mais la voilà vite interrompue par Kanye. Égal à son image mégalo, le mari de Kim Kardashian s'empare du micro pour donner son avis : "Yo Taylor, je suis très content pour toi, je vais te laisser finir... Mais Beyoncé avait une des meilleures vidéos de tous les temps !". Gênée, Mrs Carter a ensuite invité la chanteuse à remonter sur scène pour finir son discours. Bien plus classe que l'ami de son Jay-Z...

La plus surprenante : Chloë Sevigny contre Jennifer Lawrence

L'égérie du cinéma indé américain et des créateurs de mode est plutôt connue pour sa coolitude. Pourtant, la comédienne ne porte pas Jennifer Lawrence dans son cœur, déplorant qu’elle n’ait pas le charisme d’une vraie étoile hollywoodienne. Lors d’une interview accordée au V Magazine en 2015, l'actrice a taclé la star d’Hunger Games. Ses arguments ? " Les acteurs et actrices devaient avoir une forte personnalité pour défendre leurs films. J’aime quand une star de cinéma est une grande star, comme Angelina Jolie (…), mais aussi Emma Stone. Par contre, je trouve Jennifer Lawrence ennuyeuse. Trop grossière. Aujourd’hui, on doit faire du marketing. Les producteurs veulent une fille pleine d’énergie et drôle pour aller sur les talk-shows. Ils souhaitent que tout le monde l’adore, l’aime, veuille être elle, veuille coucher avec. Comme ça, beaucoup de gens iront regarder son film après." La guerre des blondes est déclarée.

La plus violente : Orlando Bloom contre Justin Bieber

Parfois, il arrive que certains clashs dégénèrent et que les protagonistes en viennent aux mains, sans se soucier des paparazzis. C'est le cas du héros des Seigneur des anneaux qui a donné, en 2014  à Ibiza, un sacré coup de poing au chanteur, soupçonné à l’époque d’avoir une liaison avec son ex-femme Miranda Kerr. Une vidéo amateur atteste que sous le visage d'ange et les bouclettes de l'acteur, se cache un tempérament sanguin, belliqueux et rancunier. Et si le flirt récent d'Orlando avec Selena Gomez, l'ancien grand amour du chanteur, était tout simplement une vengeance envers Bieber ?

La plus drôle : Eminem contre Mariah Carey

Dans la chanson "The Warning" (2009), Eminem évoque une relation amoureuse entre Mariah Carey et lui. Problème : la chanteuse a toujours nié cette liaison dans la presse, expliquant qu'ils avaient eu des rendez-vous mais n'avez jamais couché ensemble. Leur querelle est devenue une affaire publique à travers leurs chansons respectives. Dans son clip "Obsessed", la diva porte ainsi une barbe et un sweat à capuche, singeant l'apparence d'Eminem. Et le titre de la chanson semble faire allusion au fait que le rappeur serait littéralement obsédé par elle. Une vengeance « bon enfant » et sans insulte : nettement plus chic que les dernières tenues bling auxquelles Carey nous a habituées...

La plus générationnelle : Sinéad O'Connor contre Miley Cyrus

En 2013, la chanteuse culte des années 80 Sinéad O'Connor écrit une lettre ouverte à la jeune star des années 2000 Miley Cyrus après la sortie de son clip quasi porno de "Wrecking Ball", qui fut largement moqué et imité par la toile. Miley, qui pourrait être la fille, voire la petite-fille de l’interprète de "Nothing compares 2 you", répond sur Twitter en comparant Sinéad à l'actrice très perturbée Amanda Bynes. La chanteuse irlandaise ne s'est pourtant pas laissée démontée, écrivant en octobre 2014 que les parents de Miley devraient avoir honte de laisser leur fille s'habiller de manière aussi vulgaire. Pourtant les deux chanteuses, qui ont toutes les deux osé les cheveux très courts et le crâne rasé, avaient tout pour s'entendre sur le papier niveau "punk attitude".

La plus directe : Jon Hamm contre Kim Kardashian

En 2012, le pourtant très élégant Jon Hamm, alias Don Draper dans Mad Men, s'en est pris directement à Kim Kardashian. Dans une interview pas très "gentleman" accordée au ELLE anglais, il a déclaré qu'à cause d'elle, l'idiotie était devenue une valeur acceptée et monnayable dans notre culture. La star de réalité a répondu sur Twitter qu'elle respectait Hamm, mais n'appréciait guère ses commentaires. Jon a ensuite répliqué de façon étrange, déclamant sur E ! News  : "C’est surprenant qu’on parle encore de cette histoire. Je ne connais pas Mademoiselle Kardashian, je ne connais que son personnage public. Je voulais plus parler de quelque chose d’envahissant dans notre culture, ce n’était pas personnel, mais elle s’en est offensée et c’est son droit."  Pas sûr que ces excuses mitigées aient enterré la hache de guerre.

La plus rock : Courtney Love contre Madonna 

En septembre 1995, pendant les MTV Video Music Awards, Courtney Love est venue interrompre une interview de Madonna avec le présentateur de la chaîne, Kurt Loder. Alors que la veuve de Kurt Cobain devient de plus en plus agressive (notamment envers les boyfriends inconnus de la Madone), l'interprète de "Like A Virgin" la joue choquée et condescendante. Les deux reines de la controverse ne sont jamais vraiment entendues, même si Madonna a un temps voulu signer Hole, le groupe de Courtney, sur son label, Maverick. Et la guitariste est une habituée des querelles médiatiques. Pas très grunge tout ça...

La plus politique : Azealia Banks contre Iggy Azalea 

En 2014, la rappeuse Azealia Banks a violemment critiqué Iggy Azalea pour son appropriation de la culture noire. Elle lui reprochait de faire tout comme elle, mais de rester insensible aux problèmes de la communauté afro-américaine. Dans une série de tweets assassins, elle s'est indignée du silence de la blonde à propos de la mort de Michael Brown, tué le 9 août par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri. "C'est drôle de voir des gens comme Igloo Australia silencieux quand ces choses se produisent... La culture noire est cool mais pas ses problèmes hein ?", a-t-elle écritDe plus en plus véhémente, elle a fini par lâcher : "Si tu roules avec nous péta**e, tu roules avec nous tout le long. Ne te contente pas simplement de chevaucher des bi*es noires... Si tu es avec nous, TU ES AVEC NOUS !!!!" Aujourd'hui Azealia fait une cure de désintox des réseaux sociaux. Iggy doit enfin souffler.

La plus mesquine : Kelly Osbourne contre Christina Aguilera 

Depuis des années, les deux chanteuses s'insultent par médias interposés. Premier acte : en 2011, Kelly Osbourne s'est attaquée avec véhémence à Christina Aguilera pendant l'émission E!'s Fashion Police. La fille d'Ozy Osbourne n'aurait pas apprécié que cette dernière fasse des commentaires sur son poids : "Elle s'est comportée comme une c***e avec moi et elle a acheté ma maison. Elle m'a traitée de grosse pendant des années. Tu sais quoi ? Vas te faire f****e. Tu es grosse aussi." Loin de calmer le jeu, la regrettée présentatrice de Fashion Police, Joan Rivers, en a rajouté une couche : "Lady Marmelade est rentrée dans un pot de beurre de cacahuètes."  Deuxième acte : toujours très énervée, Kelly s'est insurgée, dans une émission ultérieure, contre un animateur qui essayait de défendre la tenue douteuse de la blonde (body et résilles) lors d'un concert hommage à Michael Jackson en déclarant : " Crois-moi, moi je fais du 36-38. Ce n'est pas sa taille du tout. Pendant des années elle me disait que j'étais grosse. Mais je n'ai jamais été si grosse." Oui, la vengeance est un plat qui se mange froid...

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.