• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Million Years Ago" : Adele accusée d'avoir plagié un chanteur kurde

"Million Years Ago" : Adele accusée d

Depuis quelques jours sur la Toile, les internautes turcs accusent Adele d’avoir plagié la chanson "Acilara Tutunmak" d’Ahmet Kaya, un chanteur kurde mort depuis 15 ans.

Le dernier album d’Adele, "25", fait des remous sur la Toile. Et plus particulièrement son titre Million Years Ago. La raison ? La chanteuse britannique est accusée d’avoir plagié la chanson Acilara Tutunmak d’Ahmet Kaya, un chanteur kurde mort depuis 15 ans.

C’est sur Twitter que les internautes turques ont dénoncé les similitudes entre les deux chansons : "Il y a trop de ressemblances entre Million Years Ago et Acilara Tutunmak pour qu’il s’agisse d’une simple coïncidence" - "Je n’attendais pas cela de toi Adele" - "Adele nous a volé notre chanson".

Face aux accusations des internautes, la veuve du chanteur Ahmet Kaya, Gülten Kaya, s’est confiée au tabloïd turc, Posta : "Je ne crois pas qu’une personne au sommet du monde se rabaisserait à faire une telle chose. Mais si elle l’a fait consciemment, alors ce serait du vol".

Toutefois, les Turcs ne sont pas les seuls à s’insurger contre la chanteuse britannique. Déjà lundi 7 décembre 2015, la Toile trouvait de fortes similitudes entre Million Years Ago et Hier encore de Charles Aznavour

Pour l’heure, Adele n’a toujours pas réagi face aux accusations qui lui sont portées. Malgré cette polémique, l'artiste continue de battre des records de ventes puisque son troisième album "25" s’est écoulé à plus de  4,49 millions d’exemplaires depuis sa sortie le 20 novembre.  

Alors, coïncidence ou plagiat ? On vous laisse juger par vous-même.  



 

LIRE LA SUITE
Marie Clergeot

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.