• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Lily Collins, la nouvelle coqueluche d’Hollywood

lily collins

Après avoir largué Taylor Lautner pour Zac Efron, Lily Collins est la version 2.0 de Blanche Neige, face à la reine Julia Roberts, dans une nouvelle adaptation du conte des frères Grimm. Rencontre.

En l’espace de quatre films, la fille du chanteur Phil Collins, est en passe de mettre à ses pieds le tout Hollywood. Miroir mon beau Miroir, fais nous profiter de son passage à Paris pour apprendre à mieux la connaître.

Lily, est-ce que tu as des points communs avec ton personnage de Blanche Neige ?

Oui, beaucoup. Elle est très passionnée et pleine d’énergie. Elle se bat pour ce en quoi elle croit. Et il est très difficile de la détourner de sa vision du monde.

Avec toutes les robes magnifiques que tu dois porter, tu as dû te sentir comme une petite fille…
Exactement ! A chaque fois que tu en mets une, tu te sens beaucoup plus grande et beaucoup plus élancée. Le corset fait de tellement beaux décolletés... Il était difficile de ne pas se sentir comme une princesse !

Est-ce que Blanche Neige est une sorte de it-girl de son époque ?
Complètement ! Blanche Neige est super branchée ! Elle sait ce qui la met le mieux en valeur, elle impose ses tendances aux autres, elle tente des couleurs folles pour ses robes ! On a tous envie de lui ressembler.

Tu as déjà eu l’occasion de jouer à la princesse, au Bal des débutantes, à l’hôtel Crillon…
C’était vraiment un conte de fée… Je portais du Chanel couture, c’était complètement dingue ! Et puis danser dans cette salle de bal venue d’un autre monde, c’était surréaliste. C’était vraiment un rêve que je ne pensais pas réaliser un jour.

Comment ça s’est passé avec Julia Roberts, qui joue la méchante reine dans le film ?
Elle a été incroyable. Ce n’est que mon quatrième film, alors elle m’a pris sous son aile. Je pouvais me confier à elle. Elle n’a pas arrêté de m’encourager durant tout le tournage, surtout pour les scènes un peu difficile. Elle était un peu comme une mère ou comme une sœur.

Tu préfères faire le mannequin ou la comédienne ?
Faire le mannequin me plaît beaucoup. J’adore la mode, donc je suis dans mon élément. Je connais les angles de caméra, je sais comment poser. Mais depuis toute petite, je rêve d’être comédienne. Explorer ma personnalité et raconter des histoires, c’est ça que je veux faire comme métier.

Est-ce que ta carrière de journaliste te manque ?
Cela me manque beaucoup. J’adore rencontrer des gens différents et je passe ma vie à leur poser des questions. Je continue d’ailleurs d’écrire,  du moins j’essaye, car je ne peux pas m’en passer. J’ai eu des articles dans le Elle Girl britannique, Vogue et le Los Angeles Times. Ca m’aide aussi pour mon métier de comédienne car ça répond à certaines de mes propres questions.

Quel est le tube préféré de ton papa, Phil Collins ?
(Rires) You’ll be in my heart ! Parce que cette chanson parle de nous, alors j’y suis très attachée.

Tu gardes quoi comme souvenir de la série 90210 Beverly Hills : nouvelle génération, où tu jouais le rôle de Phoebe Abrams ?
C’était ma première expérience pour la télé. J’ai beaucoup appris et je me suis fait des copains. On s’est aussi bien amusé.

Qu’est-ce que tu fais quand tu ne tournes pas ?
J’adore la photo. Je passe mon temps à en prendre. Depuis que je suis arrivée à Paris, je sillonne la ville avec mon appareil photo : l’architecture, les gens, j’essaye de tout capturer. Je suis allée au marché hier matin, j’ai fait de très beaux clichés. Mais je passe aussi pas mal de temps dans les magasins de fringues (rires).

Tu viens souvent à Paris ?
Pas assez, parce que j’adore cette ville. Je vais souvent en Angleterre, où j’ai de la famille, mais à chaque fois que je viens à Paris c’est pour le travail. Et je ne reste jamais assez longtemps !

Tu aimes faire quoi quand tu viens ?
Le dimanche, quand il n’y a pas trop de circulation, j’adore faire le tour de Paris en voiture et regarder l’architecture. Je vais au Louvre à chaque fois que je viens et je prends toujours le temps d’aller faire une promenade dans un parc, boire un café en terrasse. On ne peut pas faire ça à Los Angeles !

Quelle est la différence entre une californienne et une parisienne ?
Les parisiennes sont tellement chics. Elles se mettent en robe et en talons pour aller au parc ! Vous avez une conception de la mode qui est unique au monde. Ici les femmes sont belles au naturel. Pas besoin de maquillage. Elles sont libres. Elles ne trichent pas autant que les californiennes.

Une actrice française que tu aimes ?
Audrey Tautou. Elle m’a bouleversé dans Coco avant Chanel. Je l’adore. Bérénice Béjo aussi, elle est incroyable dans The Artist !

Et finalement, tu y crois, toi, au prince charmant ?
Si le prince charmant est quelqu’un de protecteur, avec des défauts, et qu’il est assez courageux pour accepter les miens, alors oui j’y crois.

Blanche Neige (Mirror mirror) de Tarsem Singh avec Julia Roberts, Lily Collins. En salles.


 

LIRE LA SUITE
Nicolas Béguin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.