• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les conseils d’Obama à Kanye West pour devenir président

Les conseils d’Obama à Kanye West pour faire campagne

À l’occasion d’une levée de fonds à San Francisco le samedi 10 octobre 2015, le président des États-Unis s’est gentiment moqué du rappeur, qui aimerait prendre sa place d’ici 2020. Obama 1, Kanye 0.

Rappelez-vous, c’était le 30 août dernier sur la scène des MTV Video Music Awards. Kanye West, ivre (ou plutôt "défoncé" selon ses dires), lançait de but en blanc vouloir se présenter aux présidentielles américaines de 2020. Une annonce pourtant sérieuse qui avait fait de lui, la risée de la presse aux quatre coins du monde.

Ce week-end, lors d’une collecte de fonds pour le parti démocrate à San Francisco, Barack Obama en a profité pour lui prodiguer quelques tips en politique, gorgés de références et d’autodérision. "Tu dois traiter avec des personnalités étranges, qui se comportent comme si elles étaient dans une émission de télé-réalité", et une première allusion à la femme du rappeur, Kim K, star de L’Incroyable Famille Kardashian.

Le chef d’État a ensuite ajouté : "Déclarer avoir de beaux fantasmes sombres et tordus" (en référence à l’album de Kanye "Beautiful Dark Twisted Fantasy"), "tu ne peux pas dire des choses comme ça. Beaucoup de gens ont perdu leur siège au Congrès pour avoir dit ce genre de choses". Il a fini, hilare, par interpeler l’assemblée : "Vous pensez vraiment que ce pays va élire un type noir des quartiers Sud de Chicago avec un nom aussi drôle ?", en référence à… lui-même, il y a quelques années. Espérons seulement que Kanye West ait un humour aussi grand que sa confiance en lui.  

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.