• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Jude Law rend visite aux migrants de la jungle de Calais

Jude Law rend visite aux migrants de la jungle de Calais

Dimanche 21 février, l’acteur Jude Law a rendu visite aux réfugiés de Calais avant l’évacuation du camp, qui devrait débuter mercredi 24 février.

Mine écoeurée et discours rageur : Jude Law  s’est rendu dimanche 21 février avec d’autres personnalités britanniques dans le camp de réfugiés de Calais pour alerter l’opinion sur le sort de ces famille alors qu’une partie de la "jungle" doit être évacuée mercredi prochain. "Il faut trouver une solution, en particulier pour ces enfants. C’est choquant de se dire que si près de Londres et de Paris des gens, et surtout des centaines d’enfants non accompagnés, vivent dans une situation aussi épouvantable. Les deux tiers de ce lieu doivent être évacués, et on ne sait pas ce qu’ils vont devenir." Il y a en effet environ 400 enfants et adolescents dans la jungle, dont la plupart sont sans leurs parents.

Dans le lieu culturel improvisé du camp de réfugiés appelé Good Chance Theater, l’acteur a lu une lettre signée par des associations britanniques à l’attention du Premier ministre David Cameron pour exiger l’accueil des mineurs isolés qui ont de la famille au Royaume Uni, comme la loi le permet, et de s’assurer que les autres mineurs soient protégés par la France.

Le plan des autorités françaises, a dit l’acteur, prévoit de détruire notamment des "centres essentiels à la communauté : le centre pour mères et enfants, le théâtre, des mosquées, une église… C’est une communauté qu’ils ont bâtie, et qui offre un maigre soutien aux enfants. Sans eux, qui sait ce qui va leur arriver ".

 

LIRE LA SUITE
VF
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.