Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les raisons du fiasco de Mariah Carey au nouvel an

Mariah Carey

En direct le soir du nouvel an dans l’émission "Dick Clark’s New Year’s Rockin’ Eve With Ryan Seacrest", la chanteuse Mariah Carey a totalement raté sa performance. Quelques jours après cette soirée cauchemar, son manager a pris sa défense.

Depuis le nouvel an, la vidéo du show raté de la chanteuse fait le tour du monde. Mauvais play-back, chorégraphies improvisées et à la fin ce "Fuck it, I’ve had enough". Aujourd’hui, son manager Stella Bulochnikov a volé au secours de sa protégée, expliquant à Entertainment Weekly que l’équipe de production a fourni à Mariah une oreillette cassée et qu’elle ne pouvait donc pas s’entendre. Mariah Carey s’en serait rendu compte pendant son interview, avant le show, et aurait demandé à changer de matériel. Ce à quoi la production n’aurait jamais remédié. "Elle a enlevé son oreillette, parce que si elle la gardait tout ce qu’elle entendait, c’est le silence. Une fois qu’elle l’a retiré, elle espérait entendre la musique, mais avec les circonstances et le bruit à Times Square, tout ce qu’elle a pu entendre c’était le chaos", a justifié Bulochnikov.

Du côté de la production, c’est auprès du New York Post qu’elle s’est défendue, expliquant que la chanteuse était seule responsable de son humiliation : "C’est Mariah qui a tout foiré… Son assis­tant est venu faire la balance, pas elle. Tous ses danseurs étaient en place. Tout le monde sur scène a entendu la bande-son. Même sans oreillette il y avait huit haut-parleurs sur scène. Ce n’était pas de la faute des ingé­nieurs du son."

Et si vous avez raté la performance...

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.