Lily Collins, la nouvelle coqueluche d’Hollywood

Après avoir largué Taylor Lautner pour Zac Efron, Lily Collins est la version 2.0 de Blanche Neige, face à la reine Julia Roberts, dans une nouvelle adaptation du conte des frères Grimm. Rencontre.

lily collins
© Abaca -

En l’espace de quatre films, la fille du chanteur Phil Collins, est en passe de mettre à ses pieds le tout Hollywood. Miroir mon beau Miroir, fais nous profiter de son passage à Paris pour apprendre à mieux la connaître.

Lily, est-ce que tu as des points communs avec ton personnage de Blanche Neige ?

Oui, beaucoup. Elle est très passionnée et pleine d’énergie. Elle se bat pour ce en quoi elle croit. Et il est très difficile de la détourner de sa vision du monde.

Avec toutes les robes magnifiques que tu dois porter, tu as dû te sentir comme une petite fille…
Exactement ! A chaque fois que tu en mets une, tu te sens beaucoup plus grande et beaucoup plus élancée. Le corset fait de tellement beaux décolletés... Il était difficile de ne pas se sentir comme une princesse !

Est-ce que Blanche Neige est une sorte de it-girl de son époque ?
Complètement ! Blanche Neige est super branchée ! Elle sait ce qui la met le mieux en valeur, elle impose ses tendances aux autres, elle tente des couleurs folles pour ses robes ! On a tous envie de lui ressembler.

Tu as déjà eu l’occasion de jouer à la princesse, au Bal des débutantes, à l’hôtel Crillon…
C’était vraiment un conte de fée… Je portais du Chanel couture, c’était complètement dingue ! Et puis danser dans cette salle de bal venue d’un autre monde, c’était surréaliste. C’était vraiment un rêve que je ne pensais pas réaliser un jour.

Comment ça s’est passé avec Julia Roberts, qui joue la méchante reine dans le film ?
Elle a été incroyable. Ce n’est que mon quatrième film, alors elle m’a pris sous son aile. Je pouvais me confier à elle. Elle n’a pas arrêté de m’encourager durant tout le tournage, surtout pour les scènes un peu difficile. Elle était un peu comme une mère ou comme une sœur.