• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Phénomène : ces acteurs babyface

Le plus précoce : Aaron Taylor-Johnson Le plus chaste : Kit Harington Le plus assisté : Tom Sturridge Le plus attachant : Andrew Garfield 14

Ils ont beau être majeurs et vaccinés, ils ont des gueules d'anges prépubères... Petit éventail de ces acteurs adulescents au visage poupon, qui mettent le cinéma et surtout les spectatrices, en émoi.

LIRE LA SUITE
1 /14

Le plus précoce : Aaron Taylor-Johnson

Le plus précoce : Aaron Taylor-Johnson

Pourquoi on craque ?
22 ans, 18 films à son palmarès et autant de raisons de se fondre dans son regard azur. Aaron est le plus précoce des babyfaces, avec un florilège de rôles variés, comme celui d'un super héros plein de bonne volonté dans Kick-Ass ou encore un gentil dealer hippie dans le dernier film d'Oliver Stone, Savages. D’ailleurs, Aaron est aussi un prématuré dans la vie privée. Le petit anglais au look de gendre idéal est (déjà !) marié à la réalisatrice Sam Taylor-Wood avec qui il a deux filles. Dommage, on l’aurait bien présenté à nos parents.

On le revoit quand ?
Dans Kick-Ass 2, pour commencer. On verra aussi Aaron dans le rôle du comte Vronsky, l'amant russe d'Anna Karenine (Keira Knightley) dans l'adaptation du célèbre roman du même nom de Léon Tolstoï. Un des films les plus attendus de cet hiver...

Taux de réussite à l’âge adulte : 98%
Il a beau jouer de sa moue boudeuse, Aaron a une carrière qui ferait pâlir ses aînés et s’avère être un père de famille responsable. La puberté, c’est fini depuis longtemps pour lui !

2 /14

Le plus chaste : Kit Harington

Le plus chaste : Kit Harington

Pourquoi on craque ?
Avec son rôle de Jon Snow, jeune vierge effarouché dans l'excellente série fantastico-médiévale Game of Thrones, Kit, sa moue boudeuse et ses boucles brunes sont LA révélation de nos soirées télé. Lors de la première saison, il est censé jouer un fils bâtard de… 14 ans. Or, on n’est pas dupe et derrière l’enfant, on voit surtout l’homme viril en puissance qu’on dévergonderait volontiers, d’ailleurs.

On le revoit quand ?
Bonne question. Kit Harington a tourné dans Silent Hill : Revelation 3D mais sa filmographie s'arrête surtout à la série et aux films de série B.

Taux de réussite à l’âge adulte : 15%
Soyons lucides, Kit est déjà trop associé à son personnage dans Game of Thrones. S'il ne se bouge pas pour enchaîner les castings, il risque de finir seul chez lui avec sa dague, sa chasteté et son arbalète.

3 /14

Le plus assisté : Tom Sturridge

Le plus assisté : Tom Sturridge

Pourquoi on craque ?
Tom et son regard de chat nous ont troublé pour la première fois en 2009 dans Good Morning England et plus récemment dans Sur la Route de Jack Kerouac. Le british de 26 ans ne se presse pourtant pas professionnellement et préfère compter fleurette à Sienna Miller

On le revoit quand ?
Dans Effie de Richard Laxton, avec Dakota Fanning et Emma Thompson. Le biopic raconte l’histoire du mariage malheureux entre Euphemia Gray (Effie) et le critique d’art John Ruskin. On ne lui souhaite évidemment pas le même destin.

Taux de réussite à l’âge adulte : 30%
On a beau le comparer à James Dean, Tom n’enchaîne pas les tournages comme l’icône et reste un grand enfant. On craint qu’avec l’arrivée de sa fille, Harlow, le toyboy de Sienna en profite pour finir père au foyer.

4 /14

Le plus attachant : Andrew Garfield

Le plus attachant : Andrew Garfield

Pourquoi on craque ?
Brun rebelle au petit minois, Andrew nous avait tapé dans l'œil dans son rôle d’ado paumé dans Boy A… Avant qu'on recroise sa gueule d’ange et son sourire charmant dans The Social Network et plus récemment dans The Amazing Spider-Man, où l'on s'est laissées prendre avec plaisir dans ses filets... Tout comme sa partenaire de jeu Emma Stone, qui ne le lâche plus depuis !

On le revoit quand ?
Dans le prochain Spider-Man, mais pas avant avril 2014. D’ici là, on pourra (heureusement) apercevoir Andrew dans deux autres longs métrages : Back Roads et Waiting For Robert Capa de Michael Mann, un biopic sur le photographe américain.

Taux de réussite à l’âge adulte : 90%
Depuis qu'Andrew s’est mis en couple avec une fille qui en veut autant que lui, il est très probables que ces deux là conquièrent Hollywood (c’est un peu déjà le cas, non ?). Seul bémol : quand on lui demande quel est son héros préféré, il cite sans hésiter… sa maman ! Il est temps de couper le cordon, chouchou.

5 /14

Le plus sexy : Channing Tatum

Le plus sexy : Channing Tatum

Pourquoi on craque ?
Avec ses bras d’homme et sa bouille de bébé mal réveillé, Channing Tatum est la parfaite équation entre l'homme sexy et le garçon sensible. Il a d'ailleurs été élu "homme en vie le plus sexy de la planète en 2012" par le magazine People. Résultat ? On le voit soit dans des films d’action comme G.I. Joe : Le Réveil du Cobra, soit dans des comédies romantiques (Cher John, 21 Jump Street, Je te promets… ). En plus, l’Apollon est fidèle à ce qu’il est (un ancien mannequin et stripteaseur), comme il l’est à sa femme Jenna Dewan, depuis 2006. Craquant.

On le revoit quand ?
Après son rôle inspiré par sa propre vie dans Magic Mike de Steven Soderbergh, Channing incarnera le premier rôle dans le prochain Steven Spielberg. Rien que ça !

Taux de réussite à l’âge adulte : 90%
Fidèle, talentueux et convoité par les plus grands réalisateurs, Channing n’a pas trop de souci à se faire pour la suite de sa carrière. Le "gros bébé" devrait avoir du boulot en 2013…

6 /14

Le plus bodybuildé : Chris Evans

Le plus bodybuildé : Chris Evans

Pourquoi on craque ?
En toute sincérité, pour son physique d’athlète qui lui a permis de rafler des rôles de musclé, de la Torche humaine des Quatre Fantastiques à celui de Captain America dans The Avengers, aux côtés de la belle Scarlett Johansson… qui succombe. D'ailleurs, Chris les tombe toutes et Gucci l'a bien compris en faisant de lui l’égérie de son parfum "Guilty". Oui, Chris Evans est coupable d'être trop sexy !

On le revoit quand ?
On le retrouvera en escort-boy amoureux de l'affolante Sharon Stone. On s'attend à quelques scènes hot !

Taux de réussite à l’âge adulte : 50%
Au-delà de Monsieur Muscles, on sent chez Chris un gros potentiel comique. A quand la bonne comédie potache à la Sex Academy ? Chris, n'oublie jamais, femme qui rit à moitié dans ton lit.

7 /14

Le plus connecté : Jesse Eisenberg

Le plus connecté : Jesse Eisenberg

Pourquoi on craque ?
Même dans le rôle du perfide fondateur de facebook Mark Zuckerberg (The Social Network), Jesse reste touchant. Le regard gentil et le geste tendre, il a tout de l'amoureux transi. Un rôle que lui a (judicieusement) demandé Woody Allen de jouer dans To Rome with Love.

On le revoit quand ?
Dans pas moins de cinq films d’ici la fin 2012, soit cinq bonnes raisons de se rincer l'œil. On retrouvera aussi Jesse dans le très attendu Now You See Me (Insaisissables) avec la chanceuse frenchie Mélanie Laurent. L’histoire d’un groupe de magiciens braqueurs. Jesse a déjà braqué notre cœur, lui.

Taux de réussite à l’âge adulte : 70%
Jesse a conquis les grands réalisateurs et nous a montré qu’il était capable de jouer des rôles plus tragiques. Cependant, l’éternel ado ne peut pas non plus s’empêcher de faire le rigolo dans des comédies potaches et des films gore second degré. Bienvenue à Gaminland.

8 /14

Le plus touche-à-tout : Joseph Gordon-Levitt

Le plus touche-à-tout : Joseph Gordon-Levitt

Pourquoi on craque ?
Le pote de Zooey Deschanel en a parcouru du chemin depuis Beethoven. Fini les sitcoms, les pubs pour enfants et les teen comédies un peu nulles ((500) jours ensemble), Joseph et ses jolies oreilles décollées assurent désormais en combinaison aux côtés de Batman (The Dark Night Rises).

On le revoit quand ?
En ce moment dans Looper et bientôt dans Lincoln, le biopic du Président des Etats-Unis de Steven Spielberg. Mais ce qu’on attend surtout, c’est Don Jon’s Addiction, le premier long métrage de Joseph. Avec Julianne Moore et Scarlett Johansson au casting, il y a des chances que le film soit un gros carton.

Taux de réussite à l’âge adulte : 70%
Après la sortie de Don Jon’s Addiction courant 2013, on imagine très bien Joseph se reconvertir en tant que réalisateur et suivre ainsi les traces de son grand-père (le metteur en scène Michael Gordon). Ou bien le croiser dans le marais à Paris ? Car Joseph rêve de notre pays et souhaite "faire un film avec Jean-Luc Godard". Bonne idée !

9 /14

Le plus passionné : Liam Hemsworth

Le plus passionné : Liam Hemsworth

Pourquoi on craque ?
Exit ses anciens navets, Prédictions et Triangle, Liam, avec son physique de quaterback, casse tout (au sens propre comme au figuré) dans Hunger Games et dans Expendables 2 : Unité spéciale. Et a pour nouveaux compagnons de jeu Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Bruce Willis, Jean-Claude Van Damme et Chuck Norris ! Le bébé devient un homme…

On le revoit quand ?
Dans le prochain opus de la saga, Hunger Games (The Hunger Games : Catching Fire). Liam jouera aussi le rôle d'Ali Baba dans Arabian Nights. On se réjouit d'avance de le voir dans son petit costume oriental.

Taux de réussite à l’âge adulte : 65%
Certes, Liam tourne dans les plus gros films d’action qu’Hollywood produit, mais en même temps il n'est pas à l'abri d'un revirement. Notamment depuis qu'il a quitté son vieil amour de toujours pour se lancer dans une relation en dents de scie avec Miley Cyrus… Avec qui il vient de se fiancer !

10 /14

Le plus underground : Michael Pitt

Le plus underground : Michael Pitt

Pourquoi on craque ?
Michael est vraiment irrésistible avec sa gavroche dans Boardwalk Empire et toujours aussi séduisant en icône grunge étrange dans Last Days (Gus Van Sant), le film inspiré de Kurt Cobain. La ressemblance entre les deux est d’ailleurs frappante : même mèche blonde et même physique androgyne à la David Bowie qui plaît aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Sans oublier ce goût partagé pour la musique (Michael est lui aussi chanteur et guitariste du groupe Pagoda).

On le revoit quand ?
Dans Pinkville, d'Oliver Stone et dans You Can’t Win, l’adaptation de l’autobiographie de Jack Black (l’aventurier, pas l’acteur), source d’influence de la Beat Generation. Ca change de ses petits films indés comme Hedwig And The Angry Inch.

Taux de réussite à l’âge adulte : 50%
On compare souvent Michael à Di Caprio. Alors souhaitons-lui sa carrière. Ça sera quand même mieux que de finir comm Kurt Cobain

11 /14

Le plus marrant : Michael Cera

Le plus marrant : Michael Cera

Pourquoi on craque ?
Depuis son rôle dans Juno, on trouverait ça presque cool de tomber enceinte ado. Surtout si c’est pour avoir le poilant Michael comme papa. Depuis SuperGrave et Be Bad ! Michael, grâce à son air de "bon pote" rassurant, enchaîne les comédies. Mais c'est surtout quand on le voit s'empêtrer dans ses déboires amoureux dans Une nuit à New-York (2009) ou Scott Pilgrim (2010) qu'on fond définitivement.

On le revoit quand ?
Hollywood est désormais à ses pieds... On le retrouvera donc très bientôt dans la nouvelle comédie de Josh Lévy, The Immigrant. Pourvu qu’il migre aussi un peu chez nous !

Taux de réussite à l’âge adulte : 85%
On verrait bien Michael devenir le nouveau Ben Stiller. Même humour, même physique de nerd… Il y a un truc, non ?

12 /14

Le plus discret : Paul Dano

Le plus discret : Paul Dano

Pourquoi on craque ?
Parce qu’il est un vrai caméléon ! D’ado mutique dans la comédie douce-amère Little Miss Sunshine, Paul Franklin Dano (de son vrai nom) se métamorphose en prédateur effrayant dans There Will Be Blood. Flippant et… excitant ! Et le tout-Hollywood aussi le courtise comme un Tom Cruise.

On le revoit quand ?
Dans Looper, aux côtés de l’autre babyface, Joseph (Gordon-Levitt). Puis dans Twelve Years a Slave, avec l'ultra bankable Michael Fassbender.

Taux de réussite à l’âge adulte : 90%
Depuis Little Miss Sunshine et son rôle de Dwayne, l'ado mutique qui décide de faire voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy, Paul a retrouvé l'usage de la parole. C’est bien le signe d’une sortie de crise. Il s’est même trouvé une petite copine (Zoe Kazan).

13 /14

Le plus bad boy : Robert Sheehan

Le plus bad boy : Robert Sheehan

Pourquoi on craque ?
Depuis son rôle culte de Nathan, délinquant immortel à la verve intarissable (et limite loser) dans la série anglaise Misfits, Robert Sheehan nous a eu... Libidineux à souhait, avec sa répartie cinglante et son large sourire carnassier, le petit acteur nous énerve autant qu’il nous fascine. Depuis qu'il brille par son absence dans la troisième saison, on a décroché de la série et on l'attend de pied ferme dans ses débuts au cinéma. Il semble s’y mettre avec un certain je-m'en-foutisme en totale harmonie avec sa dégaine rock d'éternel ado. Dans Killing Bono, il porte d'ailleurs la mulette et le cuir comme personne.

On le revoit quand ?
Il sera l'année prochaine dans The Mortal instruments: City of Bones, un film fantastique obscur. Mais qui pourrait bien devenir culte chez les amateurs du genre.

Taux de réussite à l’âge adulte : 50%
Robert connaît une croissance difficile. Le potentiel est là mais sans sa série emblématique, combien de temps encore son charisme fera effet sur les réalisateurs indé ? Réponse au prochain épisode.

14 /14

Le plus ambigu : Zac Efron

Le plus ambigu : Zac Efron

Pourquoi on craque ?
Zac Efron partait avec un certain handicap depuis son rôle de joueur décérébré dans la saga niaise de Disney, High School Musical… Ce qui ne l'a pourtant pas empêché de roucouler dans la cour des grands, notamment avec Kim Basinger dans Le Secret de Charlie puis avec Nicole Kidman dans Paperboy. Cassant son image de jeune et joli premier, dans Paperboy, Zac se révèle en jeune homme obsédé par la très sexy et très vulgaire Charlotte, milf en chaleur jouée par Kidman. Pendant le tournage, cette dernière a d'ailleurs bien dérouté le prude Zac, qui s'est avoué "effrayé" de voir l'actrice mimer l'acte sexuel. De quoi relancer la rumeur selon laquelle il préfèrerait les garçons…

On le revoit quand ?
Dans un film dramatique (This Is Where I Leave You) et deux comédies : Townies et Are We Officially Dating ? On a envie de s'écrier : "Oui !"

Taux de réussite à l’âge adulte : 75%
Dans Paperboy, Zac Efron a prouvé qu’il pouvait endosser des rôles plus consistants. Et si le teenage semble prêt à mûrir, peut-on s'attendre à le voir faire son coming-out ? Qui vivra verra...

Juliette Hautemulle avec Bethsabée Krivoshey

Dans ce diaporama :

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.