• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Décès de Nelson Mandela : retour sur l’histoire d’une légende

L’histoire de Nelson Mandela : enfance L’histoire de Nelson Mandela : "Nelson" L’histoire de Nelson Mandela : l’engagement L’histoire de Nelson Mandela : les sabotages 10

Ce 5 décembre, Nelson Mandela est décédé à son domicile de Johannesburg à l'âge de 95 ans. Représentant iconique de la paix et du respect entre les peuples, celui que le monde appelait Madiba laisse derrière lui un héritage riche à son pays, l’Afrique du Sud, mais surtout à l'humanité. Nelson Mandela a mené toute sa vie un combat pour l’égalité, passant 26 ans derrière les barreaux. Retour en images sur les 10 périodes clés de la vie d’un véritable mythe.

LIRE LA SUITE
1 /10

L’histoire de Nelson Mandela : enfance

L’histoire de Nelson Mandela : enfance

Nelson Mandela naît Rolihlahla Mandela le 18 juillet 1918 dans le village de Mvenzo, situé dans la province du Cap Oriental de l’Afrique du Sud. Il est issu de la famille royale Thembu qui règne sur le village. Son père est le chef du village et le mari de quatre femmes. Au total, le petit Rolihlahla à 12 frères et sœurs. Son père meurt de la tuberculose alors que le petit Rolihlahla n’a que 9 ans. Il est recueilli par un ami de son père, le régent Jongintaba Dalindyebo de l’ethnie Thembu, qui devient son tuteur.

Nelson Mandela se mariera trois fois au cours de sa vie. Il épouse Evelyn Ntoko Mase en 1944, puis Winnie Madikizela en 1958 et Graça Machel en 1998. Il est le père de six enfants et a vingt petits enfants.

Cette photo de Nelson Mandela a été prise en 1937, il avait 19 ans.

2 /10

L’histoire de Nelson Mandela : "Nelson"

L’histoire de Nelson Mandela : "Nelson"

Rolihlahla Mandela devient Nelson Mandela lors de son premier jour d’école. Dans son livre Un long chemin vers la liberté publié en 1995, il raconte qu’à cette époque en Afrique du Sud, la tradition voulait que les instituteurs donnent un prénom anglais à chaque élève. "Ce jour-là, Miss Mdingane [son institutrice] me dit que mon nom était Nelson." Aujourd’hui, Nelson Mandela est aussi surnommé Madiba par les Sud-africains et à travers le monde, en référence au nom de son clan Xhosa.

Sur cette photo prise en 1950, Nelson Mandela porte le costume traditionnel de la tribu Thembu.

3 /10

L’histoire de Nelson Mandela : l’engagement

L’histoire de Nelson Mandela : l’engagement

Nelson Mandela fait des études de droit à l’université de Fort Hare – la seule qui accepte les Noirs dans les années 30. Là-bas, il découvre la doctrine de non-violence prônée par Gandhi dont il s’inspirera pour mener son combat contre l’apartheid. Après être passé par l’université d’Afrique du Sud, puis l’université Witwatersrand, pour poursuivre ses études de droits, Nelson Mandela et son ami Oliver Tambo – un homme politique connu pour son combat contre l’apartheid - deviennent les deux premiers avocats noirs de Johannesburg en 1951.

Son combat commence réellement en 1944, année durant laquelle il rejoint l’ANC, soit le Congrès national africain, et créé la même année la Ligue de la jeunesse  de l’ANC avec son ami Oliver Tambo, entre autres. En 1952, il mène avec l’ANC une campagne de désobéissance civile contre l’apartheid. La plus grosse manifestation a eu lieu le 6 avril 1952 où 8500 personnes, dont Nelson Mandela, seront arrêtées par la police. En 1953, le mouvement compte 10 000 adhérents.

Sur cette photo, Oliver Tambo est à gauche et Nelson Mandela est à droite.

4 /10

L’histoire de Nelson Mandela : les sabotages

L’histoire de Nelson Mandela : les sabotages

1961 signe un changement radical. Après le massacre de Shaperville du 21 mars 1960 entraînant l’interdiction de l’ANC, et compte tenu de l’extrême violence de la police et de l’augmentation de la répression, Nelson Mandela abandonne le principe de non-violence et fonde cette année-là Umkhonto we Sizwe (MK), la branche armée de l’ANC. Avec cette formation, il organise des sabotages qui ne mettent pas en danger les vies humaines et qui visent des lieux représentatifs de l’apartheid. Il prévoit tout de même de lancer une guérilla si ces sabotages ne suffisent pas. Entre 1961 et 1963, le MK aurait organisé plus de 190 opérations.

Sur cette photo, on le voit brûler son passeport en signe de contestation, en 1960.

5 /10

L’histoire de Nelson Mandela : l’arrestation

L’histoire de Nelson Mandela : l’arrestation

Nelson Mandela est arrêté le 5 août 1962. Accusé de haute trahison et inculpé pour sabotage avec huit de ses camarades, son procès aura lieu en 1963. Durant la séance du 20 avril 1964, il prononce son discours sur la démocratie, "un idéal pour lequel je suis prêt à mourir" (retrouvez l’intégralité du discours ici). Il est finalement condamné à la prison à perpétuité le 12 juin 1964.

Sur cette photo, on aperçoit les poings des hommes condamnés, dont Nelson Mandela, lorsqu'il sont emmenés vers la prison de Robben Island, le 16 juin 1964.

6 /10

L’histoire de Nelson Mandela : l’université Mandela

L’histoire de Nelson Mandela : l’université Mandela

Nelson Mandela est envoyé sur Robben Island, une île située au large du Cap et appartenant à l’Afrique du Sud, où il restera 18 ans. Pendant cette période, sa détermination va grandir et sa popularité à travers le monde également. Emprisonné aux côtés d’autres détenus, ceux-ci raconteront que Nelson Mandela n’accepte aucun traitement de faveur et encourage ses amis à ne pas baisser les bras. Il a d'ailleurs l'habitude de réciter le poème "Invictus" - "Invaincu" -, écrit par William Ernest Henley, pour leur donner de l'espoir.

La prison va également faire évoluer sa pensée. Il apprend l’afrikans et l’histoire des Afrikaners – soit des Sud-africains blancs d’origine néerlandaise, française, allemande ou scandinave. Sa popularité est tellement importante à l’intérieur de la prison qu’on parle de "l’université Mandela". A l’extérieur, il devient le messager d’une génération et son histoire traverse le monde entier. Il est tellement influent qu’un complot a même été monté pour organiser l’évasion de Nelson Mandela et le tuer pendant la poursuite.

Cette photo a été prise en 1995 alors que Nelson Mandela allait visiter cette cellule de Robben Island qu'il a occupé 18 ans.

7 /10

L’histoire de Nelson Mandela : premiers espoirs

L’histoire de Nelson Mandela : premiers espoirs

En 1982, Nelson Mandela est transféré dans la prison de Pollsmoor, située dans la banlieue du Cap. Selon le ministre de la Justice de l’époque, ce changement de prison permettait d'établir un contact entre l’université Mandela et le gouvernement. Cette stratégie a aussi servi à éloigner Mandela de sa formation, et ainsi diminuer son influence. Dehors, les manifestations pour sa libération, les attentats et les sabotages se multiplient. Le gouvernement recule petit à petit et supprime des lois discriminatoires liées à l'apartheid, comme le port du laisser-passer (un passeport permettant aux Noirs de circuler dans des quartiers blancs), et l'interdiction des mariages mixes entre Blancs et personnes de couleur (retrouvez les principales lois de l'apartheid ici).

Sur cette photo prise en 1989, les Sud-Africains manifestent pour la libération de Nelson Mandela.

8 /10

L’histoire de Nelson Mandela : la libération

L’histoire de Nelson Mandela : la libération

L’influence de Nelson Mandela est tellement forte que le gouvernement sud-africain organise plusieurs réunions avec le détenu pour trouver des solutions aux émeutes. Il est placé en résidence surveillée en 1988 et complètement libéré le 11 février 1990 après 27 ans de prison. Nelson Mandela a alors 72 ans. L’évènement est alors retransmis en direct dans le monde entier. Il fait un discours au balcon de l’ancien hôtel de ville du Cap dans lequel il réitère son engagement pour la paix et la réconciliation avec la minorité blanche. Le 30 août 1991, les derniers piliers de l’apartheid sont abolis, et en juillet, Nelson Mandela est élu président de l’ANC, après que l’interdiction du Congrès national africain a été levée en début d’année.

Sur cette photo, Nelson Mandela donne une conférence de presse au lendemain de sa libération.

9 /10

L’histoire de Nelson Mandela : la consécration

L’histoire de Nelson Mandela : la consécration

En 1993, Nelson Mandela reçoit le prix Nobel de la paix, homme au combat de toute une vie pour l'égalité et au travail qu'il a mené avec le conservateur Frederick de Klerk (Parti national) "pour l'élimination pacifique du régime de l'apartheid et pour l'établissement des fondations d'une Afrique du Sud nouvelle et démocratique". Mais la consécration arrive le 27 avril 1994 : à l’issue des premières élections multiraciales, Nelson Mandela est élu président d’Afrique du Sud. Depuis, c’est un jour férié dans le pays qui est aussi appelé le jour de la Liberté. La cérémonie de son investiture a lieu le 10 mai 1994 et est retransmise en direct sur plusieurs chaînes internationales. Les chefs d’états du monde entier sont présents. Nelson Mandela devient alors le premier président noir du pays.

Il constitue un gouvernement de coalition (ANC, Parti national et le parti zoulou) représentatif d’une "nation arc-en-ciel". Les grandes luttes de son mandat seront la pauvreté et les discriminations. Mandela quitte la présidence du pays en 1999, laissant derrière lui une démocratie solide mais avec encore beaucoup de solutions à trouver, notamment concernant le chômage et les inégalités entre Blancs et Noirs.

Sur cette photo, le parlement applaudit Nelson Mandela pour sa dernière séance en tant que président.

10 /10

L’histoire de Nelson Mandela : la légende

L’histoire de Nelson Mandela : la légende

Aujourd'hui, Nelson Mandela est une icône. L'actuel secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le décrit comme "un citoyen du monde exemplaire" et "l'incarnation vivante des plus hautes valeurs des Nations Unies." La planète se presse pour le rencontrer (comme Michael Jackson, Charlize Theron, Brad Pitt, P-Diddy, les Spice Girls) et visiter sa cellule de Robben Island, comme l'a fait le couple Sarkozy. De passage sur le continent américain fin juin, Barack Obama a également visité cette cellule, à défaut de rencontrer à nouveau Nelson Mandela (ils s'étaient rencontrés en 2005), en trop mauvaise santé.

C'est donc une légende qui s'est éteinte aujourd'hui, un homme de paix mais surtout un symbole de lutte pour l'égalité. Le jour de son anniversaire est d'ailleurs devenu une fête citoyenne, le Mandela day, où chacun est appelé à rendre le monde meilleur grâce à de petites actions. Un nouveau biopic, Mandela : Long Walk to Freedom (un long chemin vers la liberté), réalisé par Justin Chadwick, sortira le 18 décembre prochain. Il mettra en scène Idris Elba dans le rôle de Nelson Mandela, et Naomie Harris, dans le rôle de Winnie Mandela.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.