• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

La légende Brigitte Bardot en photos

1952 : "Le Trou Normand", le premier film de Brigitte Bardot 1952 : son premier mariage avec Roger Vadim 1953 : "L 1955 : Bardot était brune 31

Le 28 septembre l’iconique, la sulfureuse et l’engagée Brigitte Bardot fête ses 80 ans. Pour l’occasion, découvrez une sélection de ses plus belles photos, celles qui illustrent une carrière et une vie dignes d’une star hollywoodienne.

LIRE LA SUITE
1 /31

1952 : "Le Trou Normand", le premier film de Brigitte Bardot

1952 : "Le Trou Normand", le premier film de Brigitte Bardot

Brigitte Bardot n’a que 17 ans quand elle tourne dans son premier film Le trou Normand de Jean Boyer (1952) avec Bourvil (sur la photo à droite). Elle n’était alors qu’une inconnue repérée en couverture du magazine Elle. Dans Initiales B.B, ses mémoires publiés en 1996 chez Grasset, l’actrice avoue ne pas avoir conservé de très bons souvenirs de ce premier tournage...

2 /31

1952 : son premier mariage avec Roger Vadim

1952 : son premier mariage avec Roger Vadim

C’est avec le réalisateur Roger Vadim que B.B se maria pour la première fois le 20 décembre 1952. Leur idylle ne durera que cinq ans. Alors qu’elle n’a que 16 ans quand ils se rencontrent à Cap Myrtes près de Saint-Tropez, le couple doit attendre les 18 ans de la jeune fille pour échanger leurs vœux à l’église Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy dans le 16ème arrondissement de Paris.

3 /31

1953 : "L'invitation au château", sa seule pièce de théâtre

1953 : "L

Pour la première et seule fois, Brigitte Bardot est montée sur les planches du théâtre de l’Atelier en 1953 pour jouer dans L’invitation au château de Jean Anouilh dont le metteur en scène fut André Barsacq.

4 /31

1955 : Bardot était brune

1955 : Bardot était brune

Si l'actrice a très rapidement misé sur le blond virginal, il ne faut pas oublier que Bardot s'est fait connaitre en étant châtain.

5 /31

1953 : une B.B danseuse

1953 : une B.B danseuse

Sur cette photo, Brigitte Bardot a 22 ans. Elle entra au Conservatoir de Paris en 1949 pour assouvir sa passion pour la danse et y obtint un prix.

6 /31

1653 : B.B sur la plage à Cannes

1653 : B.B sur la plage à Cannes

La Française en bikini sur une plage de Cannes en face du Carlton, le célèbre hôtel de luxe de la Croisette.

7 /31

1956 : Bardot rencontre Picasso

1956 : Bardot rencontre Picasso

En 1956, Brigitte Bardot rencontre le peintre Picasso dans son atelier. La même année, elle tourne le film qui la rendra célèbre : Et Dieu...créa la femme de Roger Vadim.

8 /31

1956 : Bardot pendant sa dance endiablée

1956 : Bardot pendant sa dance endiablée

Et Dieu…créa la femme de Roger Vadim en 1956 connaitra un tel succès que le réalisateur lui-même se chargera du remake américain 21 ans après. À l’époque, le long métrage provoque une "bardot mania" d’abord aux États-Unis car la danse endiablée de l’actrice choquera en France. Par ailleurs, alors qu’elle est mariée au cinéaste, elle tombera sous le charme de Jean-Louis Trintignant lors du tournage et son couple avec Vadim n’y survivra pas.

9 /31

1956 : B.B prend une pause entre deux prises

1956 : B.B prend une pause entre deux prises

Celle qui joue le rôle de Juliette Hardy dans Et Dieu... créa la femme, prend une pause en tenue de mariée sur cette photo. Un cliché de Bardot sexy, où elle apparaît un brin provocante avec son corset immaculé et sa cigarette à la main, en train de regarder les dernières photos d'elle publiées dans les journaux.

10 /31

1958 : Bardot et Cocteau

1958 : Bardot et Cocteau

Tout au long de sa carrière, Bardot rencontra les plus grands. Ici, la voilà en robe du soir en compagnie du poète et dramaturge Jean Cocteau au Grand Gala de l'Opéra.

11 /31

1958 : l'oeil charbonneux dans "Voulez-vous danser avec moi"

1958 : l

Brigitte Bardo s'illustre dans Voulez-vous dansez avec moi de Michel Boisrond en 1959 et son fameux œil charbonneux. Ce tournage aura été marqué par de tristes événements. Dawn Addams dut remplacer en plein tournage Sylvia Lopez atteinte d’une leucémie qui lui sera fatal trois mois plus tard. Enfin, il s’agit du dernier film d’Henri Vidal puisqu’il décéda huit jours avant la sortie en salle du film.

12 /31

1959 : sa fameuse moue

1959 : sa fameuse moue

La signature de l'actrice ? Sa moue qui la rendra célèbre.

13 /31

1959 : du Vichy pour se dire "oui"

1959 : du Vichy pour se dire "oui"

Le 18 juin 1959, Brigitte Bardot célèbre sa seconde noce avec l'acteur et producteur Jacques Charrier dans une robe en vichy rose de Jacques Esterel. Sa tenue marquera les esprits et fera du vichy l’imprimé phare du mythe Bardot. Les deux amants se sont rencontrés sur le tournage de Babette s’en va-t-en guerre. Ils ont divorcé en 1962 alors que la blonde sulfureuse entretenait une aventure avec Sami Frey depuis La Vérité en 1960. Ce dernier va la quitter pendant le tournage du film Le Mépris à cause de sa liaison avec Bob Zagury, un musicien brésilien. Un petit garçon naîtra tout de même de son union avec Jacques Charrier.

14 /31

1960 : le style Bardot

1960 : le style Bardot

Au-delà de la mode, Brigitte Bardot laissera une trace indélébile dans le domaine de la beauté des années 1960 avec sa choucroute et son oeil charbonneux.

15 /31

1960 : B.B devient maman

1960 : B.B devient maman

Le 11 janvier 1960, Brigitte Bardot donne naissance dans son appartement à son fils Nicolas, qu’elle a eu avec Jacques Charrier, son second mari. Pour autant, B.B n’a jamais été une mère poule et tiendra des propos jugés durs sur sa grossesse ou son accouchement puisque d’après Libération, la contre-biographie de Charrier, elle aurait déclaré : "J’aurais préféré accoucher d’un chien". Toujours aujourd’hui, elle n’a pas de rapports aves son fils, ses petites filles et son arrière-petite-fille qui vivent en Norvège.

16 /31

1962 : "Le repos du guerrier"

1962 : "Le repos du guerrier"

Dans Le repos du guerrier de Roger Vadim, Brigitte Bardot interprète le rôle de Geneviève Le Theil, une riche héritière, aux côtés de son partenaire Robert Hossein qui joue Renaud Sati, un suicidaire devenu l'amant de Geneviève.

17 /31

1964 : Bardot et Achard

1964 : Bardot et Achard

Un autre exemple de ses grandes rencontres, cette fois avec l'académicien Marcel Achard, auteur et acteur de comédies légères et de boulevards le 10 mars 1962. Ils se rencontrent au Gala de l'Union des Artistes au Cirque d'Hiver.

18 /31

1965 : le duo explosif dans "Viva Maria !"

1965 : le duo explosif dans "Viva Maria !"

Louis Malle réalise son film Viva Maria ! en 1965. Bardot et Jeanne Moreau s’y sont données la réplique mais la compétition entre les deux actrices a toujours été présente. Les gros titres français ont salué leur talent respectif, mais c’est pour Bardot la blonde que sont allées les faveurs des médias.

19 /31

1966 : des roses pour la belle blonde

1966 : des roses pour la belle blonde

Pour la troisième fois, Brigitte Bardot se marie. Cette fois, c’est le milliardaire allemand Gunter Sachs qui parvient à la conquérir en 1966, en faisant larguer des milliers de roses rouges depuis son hélicoptère sur la maison de B.B la Madrague. Ils se sépareront en 1969 et elle écrira dans ses mémoires : "En deux ans de mariage, je dus le voir l’équivalent de trois mois pleins".

20 /31

1967 : l'histoire amoureuse de deux monstres français du showbiz

1967 : l

La romance Bardot-Gainsbourg de 1967 est immortalisée avec la chanson "Je t’aime, moi non plus". Une titre que son mari de l'époque, Gunter Sachs, a fait interdire. C’est pourquoi on ne connaît ce hit qu'à travers l'interprétation de Jane Birkin. Les fans de l’époque se sont consolée sur leur autres fameux titres :  "Bonnie and Clyde" ou encore "Initails BB" , un véritable hymne à Bardot.

21 /31

1967 : Bardot redevient brune le temps d'une chanson

1967 : Bardot redevient brune le temps d

La blonde à la frange redevint brune le temps du clip de Serge Gainsbourg "Comic Strips" en 1967.

22 /31

1968 : Bardot et Sean Connery

1968 : Bardot et Sean Connery

Vous l’ignoriez peut-être mais l'actrice a joué avec Sean Connery dans Shalako d’Edward Dmytryk en 1968. Contrairement aux rumeurs qui lui prêtaient une relation avec Sean Connery, Brigitter Bardot aurait affirmé : "Sean ? Je l’ai découvert un soir à poil dans mon lit avec ses chaussettes … Il n’a pas fait long feu car je n’étais pas une James Bond Girl ! Je n’ai jamais succombé à son charme" d’après le livre d’Emmanuel Bonin Brigitte Bardot, par amour…et c’est tout ! En revanche, d’autres n’ont pas pu résister aux charmes de l’actrice au point de vouloir faire un film avec elle. C’est le cas de John Lennon et Paul McCartney. Malheureusement, le projet des Beatles, de faire un long métrage avec l'actrice, ne verra jamais le jour.

23 /31

1968 : une Marianne d'après les traits de Brigitte Bardot

1968 : une Marianne d

En 1968, pour la première fois l’Association des maires de France (AMF) décide de choisir Brigitte Bardot pour inspirer les traits de Marianne, la figure allégorique de la République française. Pour cela, c’est le sculpteur Alain Aslan qui figera l’image de l'actrice.

24 /31

1968 : Bardot à la Madrague

1968 : Bardot à la Madrague

Brigitte Bardot pose en bikini à la Madrague, la maison de Saint Tropez qu’elle achète en 1958. 

25 /31

1971 : une Brigitte Bardot pensive dans "Les Pétroleuses"

1971 : une Brigitte Bardot pensive dans "Les Pétroleuses"

Les Pétroleuses est un western parodique de Christian-Jaque sorti en 1970, dans lequel Bardot a assuré elle-même ses cascades à cheval. Cependant, sa partenaire dans le film Claudia Cardinale (cette dernière n'a accepté le rôle que parce que Bardot jouait dans le film) a été très amusée par la situation comme l’a expliqué Brigitte Bardot dans ses mémoires de 1996 : "Claudia était rompue à l’équitation. Je la faisais rire aux larmes dès que, lancée dans un galop effréné par un assistant qui avait envoyé une bourrade dans le cul de mon cheval, je hurlais "maman, au secours !" (…) ".

26 /31

1973 : le grand combat de B.B

1973 : le grand combat de B.B

Depuis ses débuts, la cause animale est le grand combat de Brigitte Bardot. A partir de 1976, l’actrice s’engage contre la chasse aux phoques. Un an plus tard, le président français Valéry Giscard d’Estaing interdit l’importation de la peau de ces mammifères en France. En 1978, elle tente de sensibiliser les enfants avec le livre Noonoah, le petit phoque blanc. Ce combat ne prend fin qu'en 2009 avec l’intervention de Jacques Chirac à la Commission européenne qui débouche sur l’interdiction des exportations, des importations et de la vente des produits issus de la chasse aux phoques.

27 /31

1973 : le dernier rôle d'une légende

1973 : le dernier rôle d

Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise de Nina Compmaneez (1973) est le dernier film de Brigitte Bardot. Toujours dans ses mémoires publiés en 1996, Bardot avoue qu’elle s’est trouvée "stupide" avec son costume : "Tout cela me semble dérisoire, superflu, ridicule, inutile". Elle a donc décidé d’arrêter sa carrière à 32 ans et l’annonce à la journaliste de France-Soir, Nicole Jolivet.

28 /31

1975 : "Harley davidson", la chanson culte

1975 : "Harley davidson", la chanson culte

"Je n'ai besoin de personne en Harley Davdison". On connaît tous l'air de cette chanson mythique de Serge Gainsbourg interprétée par Brigitte Bardot. L'image de la belle blonde en cuissares sur sa grosse Harley laissera une trace indélébile dans les esprits.

29 /31

1975 : Bardot, l'amie des animaux

1975 : Bardot, l

En 1975 Brigitte Bardot adopte une chèvre. Presque dix ans plus tard, en 1986, l'actrice a créé sa fondation pour les animaux. L'engagement qu’on lui connaît va être renforcé par sa lettre ouverte adressée au gouvernement de Manuel Valls. Dans ce courrier du lundi 8 septembre 2014, Bardot demande l'abolotion de l'abattage rituel et de la fermeture des abatoirs de chevaux.

30 /31

2000 : B.B aux obsèques de Roger Vadim

2000 : B.B aux obsèques de Roger Vadim

Le réalisateur Roger Vadim, connu comme étant un incorrigible séducteur, mourut le 11 février 2000. Brigitte Bardot, sur cette photo, vient rendre hommage à son ex-mari.

31 /31

2004 : le couple aux avis polémiques

2004 : le couple aux avis polémiques

Brigitte Bardot a rencontré son quatrième époux Bernard d’Ormale en 1992 lors d’un dîner organisé par son avocat. Dans ses mémoires, elle parle de "coup de foudre mutuel. Il sera mon mari pour le reste de ma vie". Après leur rencontre, l'actrice s'est rapprochée des idéaux du Front national comme le montre son soutien à Marine Le Pen en 2014. Dans une interview accordée à Paris Match, B.B a ainsi déclaré "Je souhaite qu’elle sauve la France, elle est la Jeanne d’Arc du XXIe siècle ! ".

Nolyne Cerda
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.