• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Stars : les nouveaux visages du féminisme

Lena Dunham, l’avant-gardiste Gigi Hadid, la combattante Emily Ratajkowski, l Jennifer Lawrence, l 13

Parce que le féminisme se réinvente et évolue constamment, une nouvelle génération de célébrités s'est mise en marche pour le défendre. Emily Ratajkowski, Miley Cyrus ou Kristen Stewart : à chacune leur méthode pour promouvoir l'égalité femmes-hommes.

LIRE LA SUITE
1 /13

Lena Dunham, l’avant-gardiste

Lena Dunham, l’avant-gardiste

Lena Dunham est l'une des premières artistes de sa génération à s'emparer de la question de la représentation du féminisme dans notre société. Auteure, réalisatrice, actrice, et productrice pour la série "Girls", elle se sert de cette tribune pour casser les stéréotypes qui constituent habituellement les héroïnes de télévision. Après 6 saisons, le clap de fin approche mais la star a plus d'un tour dans son sac : une biographie, une newsletter dédiée au féminisme, "Lenny" et bientôt Max, une série autour du féminisme dans les années 60...  Lena Dunham continue d'accumuler les projets visant à promouvoir l'égalité femmes-hommes. Le combat n'est pas terminé !

2 /13

Gigi Hadid, la combattante

Gigi Hadid, la combattante

En septembre dernier, le top Gigi Hadid est harcelée par un inconnu, alors qu'elle sort d'un défilé pendant la Fashion Week de Milan. Soulevée de terre par l'homme, la jeune femme se dégage de cette étreinte forcée en assénant un coup de coude à son agresseur. Quelques jours plus tard, la vidéo a fait le tour du Web et Gigi Hadid prend la parole sur Lenny : "Je veux que les filles voient cette vidéo et qu'elles sachent qu'elles ont le droit de se défendre dans une situation similaire. Avoir confiance en vos capacités de vous défendre vient avec l'éducation et c'est un avantage majeur", écrit Gigi Hadid, dénonçant haut et fort le harcèlement de rue.

3 /13

Emily Ratajkowski, l'affranchie

Emily Ratajkowski, l'affranchie

En intervenant dans l'édition américaine de Glamour en septembre 2016, Emily Ratajkowski prouve qu'elle est bien plus que le top sexy du clip "Blurred Lines". A 25 ans, et forte de ses huit millions d'abonnés sur Instagram, la jeune femme a acquis une influence incontestable grâce à ses prises de positions tranchées sur le féminisme et la sexualité : "Notre société dit aux femmes qu'elles ne peuvent pas être sexy, avoir confiance en elles et avoir une opinion politique", estime ainsi le mannequin dans le magazine. "Nous ne devrions pas avoir à expliquer chacun de nos mouvements, à nous excuser de vouloir attirer l'attention. Nous ne devons d'explication à personne. Ce n'est pas de notre responsabilité de changer la façon dont on est perçues, c'est à la société de changer la manière dont elle nous voit", poursuit Emily Ratajkowski dans son plaidoyer.

4 /13

Jennifer Lawrence, l'énervée

Jennifer Lawrence, l'énervée

En 2015, Jennifer Lawrence s'attaque frontalement à un problème majeur. Dans une lettre ouverte publiée dans Lenny, la newsletter de Lena Dunham, l'actrice dénonce ainsi les inégalités salariales qui subsistent à Hollywood : "J'ai vu à quel point j'étais moins payée que les gens chanceux ayant un pénis. Je me suis énervée contre moi-même. J'ai échoué en tant que négociatrice en abandonnant trop tôt. Je ne voulais pas avoir l'air 'difficile' ou 'gâtée'. Est-il possible qu'il y ait toujours inscrit quelque part en nous cette horrible habitude de nous exprimer de façon à ne pas 'offenser' ou 'effrayer' les hommes ?" s'insurge-t-elle alors, remettant en question tout un système. En quelques jours, sa tribune est applaudie par nombre de célébrités et reprise dans les médias à travers le monde.

5 /13

Ellen Page, l'indépendante

Ellen Page, l'indépendante

En février 2014, des sanglots dans la voix, Ellen Page fait son coming out lors d'une conférence organisée à Los Angeles. Un discours acclamé par tous, dans lequel elle dénonce les stéréotypes masculins et féminins parfois véhiculés dans la presse. Plus tard, lors d'une interview pour The Guardian, l'actrice raconte le sexisme que les actrices subissent à Hollywood : "C'est constant ! La manière dont vous êtes traitée, regardée, comment vous devez apparaître lors d'un shooting, comment vous devez vous taire et ne pas avoir d'opinion. Si vous êtes une fille et que vous ne correspondez pas à la vision spécifique de ce qu'une fille devrait être du point de vue d'un homme, vous êtes perdue."

6 /13

Emma Watson, la bonne élève

Emma Watson, la bonne élève

Ambassadrice de bonne volonté auprès de l'ONU Femmes, Emma Watson donne un discours percutant sur l'égalité des sexes, en 2014, au siège de l'organisation à New York. Engagée dans la campagne He for She, l'actrice se bat alors pour la réhabilitation du mot "féministe" : "J'ai décidé que j'étais une féministe et cela ne me paraissait pas compliqué. Mais mes récentes recherches m'ont montré que le féminisme est devenu un mot impopulaire. Pourquoi ce mot est-il devenu si inconfortable ?", s'interroge alors Emma Watson, appelant les hommes et les femmes à s'engager auprès d'elle pour plus d'égalité.

7 /13

Kristen Stewart, l'inflexible

Kristen Stewart, l'inflexible

Propulsée sur le devant de la scène après avoir joué Bella dans la saga Twilight, Kristen Stewart n'a pas toujours eu bonne presse dans les médias. Pas assez souriante, pas assez féminine, trop indifférente à l'attention qu'on lui portait : l'actrice a subi la critique de plein fouet. Elle puise par la suite dans ces commentaires pour appuyer ses propos de féministe engagée. "C'est beaucoup plus facile pour un mec de dire ce qu'il pense et de ne pas être mignon et drôle tout le temps. Si vous êtes une femme forte, vous êtes juste - faute d'un mot plus juste - une con*****", explique ainsi Kristen Stewart au Telegraph en 2010. Plus tard, en 2014, l'actrice s'indigne des célébrités qui se disent "non-féministes" : "Quelle chose étrange ! Qu'est-ce que cela signifie ? Que tu ne crois pas en l'égalité des hommes et des femmes ? C'est vraiment ridicule de dire que l'on est pas féministe !"

8 /13

Miley Cyrus, l'intrépide

Miley Cyrus, l'intrépide

"J'ai l'impression d'être l'une des plus grandes féministes du monde parce que je dis aux femmes que rien ne doit les effrayer", clame Miley Cyrus en 2010 sur une radio américaine. Depuis, la chanteuse a pris du galon et n'a de cesse de dénoncer les stéréotypes parfois affiliés aux genres. "Je ne me retrouve pas dans ce qui définit une fille ou un garçon aux yeux des gens et je crois que c'est cela que j'ai compris : ce n'est pas le fait d'être une fille que je déteste, mais la boîte dans laquelle on m'enferme", explique-t-elle en 2015 dans Out Magazine.

9 /13

Taylor Swift, la nouvelle recrue

Taylor Swift, la nouvelle recrue

Au début de sa carrière, beaucoup de ses détracteurs reprochent à Taylor Swift sa bien-pensance et sa façon d'entretenir le mythe du prince charmant dans ses chansons. Ce n'est que bien plus tard, en 2014, que la chanteuse se déclare officiellement "féministe", suite à une conversation avec son amie Lena Dunham : "Adolescente, je ne comprenais pas qu'être féministe signifiait vouloir les mêmes droits et opportunités pour les femmes et les hommes. La manière dont c'était représenté dans la culture, la société : c'était la haine des hommes. Aujourd'hui, je crois que beaucoup de filles ont eu une révélation vis à vis du féminisme parce qu'elles comprennent ce que ce mot implique", confie ainsi Taylor Swift au Guardian.

10 /13

Amy Schumer, la sage

Amy Schumer, la sage

Comme ses consœurs, Amy Schumer a plusieurs fois redoré l'image du féminisme dans les médias : "Je pense que celui qui n'est pas féministe est une personne folle. Je crois que ces gens là ne savent pas ce que le féminisme veut dire. Cela signifie juste l'égalité pour les femmes. Le féminisme, c'est juste le fait que les femmes aient accès à l'égalité sociale, politique et économique", expliquait-elle ainsi avec pédagogie à la radio en septembre dernier. Une voix de plus qui compte.

11 /13

Ariana Grande, la révoltée

Ariana Grande, la révoltée

Alors que beaucoup la considérent comme une jeune chanteuse pop de plus, Ariana Grande démontre son engagement auprès des femmes en dénonçant le sexisme dont elle est témoin au quotidien. Elle pointe par exemple du doigt la manière dont les médias la présentent encore comme "l'ex de Big Sean" : "Je n'arrive pas à croire que les gens aient ce besoin systématique de rattacher les femmes qui réussissent à un homme", s'exaspère-t-elle ainsi sur Twitter en juin 2015. Bien dit !

12 /13

Cara Delevingne, la grande sœur

Cara Delevingne, la grande sœur

Elle affiche haut et fort ses préférences en matière de sexualité, milite pour la campagne Free The Nipples et dénonce les diktats du mannequinat ouvertement. Devenue actrice après une carrière sur les podiums, Cara Delevingne n'a qu'une obsession : dire ce qu'elle pense, surtout lorsqu'il s'agit de l'image des femmes au cinéma : "Les femmes sont toujours représentées d'après la perception des hommes, et c'est souvent imprécis et cela m'agace ! Lorsque les filles regardent des films, c'est important qu'elles aient des modèles féminins forts", explique ainsi Cara Delevingne en 2015, après avoir joué dans Paper Town.

13 /13

Nicki Minaj, la turbulente

Nicki Minaj, la turbulente

Icône hip hop, Nicki Minaj est souvent accusée d’hyper sexualisation et de dégradation de l'image de la femme. Face à ces commentaires, Nicki Minaj n'a de cesse de dénoncer le sexisme : "Les gens voient tout ce qui est sexy comme une faiblesse. Si tu l'es trop, ils ne s'attendent pas à ce que tu sois intelligente. Mais parfois, les femmes s'habillent de manière sexy pour elles-mêmes. Parfois, c'est cela qui les fait se sentir bien et fortes. Les hommes ne sont jamais traités de cette façon", considère-t-elle dans le Time en 2014.

Laura Boudoux
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.