• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

7 ans de mecs Glamour !

2004 Mark Ruffalo Jake Gyllenhaal 2005 18

Depuis les débuts de magazine, la rédaction peut se vanter d’avoir développé un radar « bogosses » très affûté. Retour sur quelques-unes de nos obsessions qui ont fait très mâles.

LIRE LA SUITE
1 /18

2004

2004

2004, c'est l'émergence des bruns ténébreux. Des yeux doux, des vrais.

2 /18

Mark Ruffalo

Mark Ruffalo

Souvenez-vous. C’était le flic macho qui chauffait la pauvre Meg Ryan dans In the Cut. On n’a pas compris comment un mec à moustache pouvait nous faire cet effet-là. Pourtant, on est resté scotchée à l’écran, la langue pendante. Sept ans plus tard, on est toujours à fond.

3 /18

Jake Gyllenhaal

Jake Gyllenhaal

Il était beau, il était jeune, il sentait bon le sable chaud. Depuis Donnie Darko et Le Jour d’après, il a emballé Heath Ledger (Le Secret de Brokeback Moutain), a enquillé les girlfriends et ressemble toujours au gendre idéal. Jake, c’est l’acteur qui fait sortir la midinette qui sommeille en nous.

4 /18

2005

2005

2005 est l'année des petits chéris un brin féminins, ce qui n'est pas pour nous déplaire.

5 /18

Orlando Bloom

Orlando Bloom

Il avait beau porter une perruque blonde un poil ridicule dans Le Seigneur des anneaux, on avait repéré Orlando, la petite bombe. On l’a même préféré à Johnny Depp et ses dreads crasseuses dans Pirates des Caraïbes. Depuis il est marié à une autre bombe (Miranda Kerr) et papa d’un petit garçon (une future bombe).

6 /18

Pharell Williams

Pharell Williams

Dans la famille des rappeurs modasses classe, je demande Pharell Williams. Avec The Neptunes, N.E.R.D. ou en solo, ce musicos ultra-doué est un énorme faiseur de tubes pour Britney (I’m a slave 4 u) ou Nelly (Hot in here). Et ses duos avec Jay-Z ou Snoop Dog nous font encore bouger sur le dancefloor aujourd’hui. Respect.

7 /18

2006

2006

C'est le sacre du prince de la pop: il mène la danse.

8 /18

Justin Timberlake

Justin Timberlake

C’était l’ex de Britney. Il chantait dans un boys band et il avait des bouclettes dorées. Bref, Justin était ringard. Et puis il a sorti Justified, son premier album solo. On a reçu un gros coup de matraque. Justin est doué. Justin est hot. Bon sang, mais qu’est-ce qu’il fait avec Jessica Biel ?

         

9 /18

2007

2007

Cette année-là, les hommes ont débarqué en série : pour une fois, on n'a pas eu à choisir entre qualité et quantité.

10 /18

Wentworth Miller

Wentworth Miller

Que se passe-t-il quand un mec se désape dans une prison et nous dévoile un torse entièrement recouvert de tatouages? C’est l’affolement général. C’était la première saison de Prison Break, il s’appelait Wentworth Miller. C’était bon mais ça n’a pas duré longtemps.

         

11 /18

Patrick Dempsey

Patrick Dempsey

On va être honnête. Si on a plongé tête la première dans Grey’s Anatomy, ce n’est pas pour Ellen Pompeo, elle nous gonfle. C’est pour lui, Patrick « McDreamy » Dempsey. Dommage que quand on se pointe aux urgences pour un point de côté, on tombe toujours sur le sosie de Jean-Luc Reichmann.

                               

12 /18

2008

2008

Qui a dit que journalisme politique et glamour people étaient inconciliables ? Pas nous.

13 /18

Yann Barthès

Yann Barthès

Avant lui, il y avait la télé à papa. Julie Lescaut. Thalassa. Michel Drucker. Et puis, il y a eu Le Petit Journal People. De l’insolence, des blagues un peu méchantes et des people pris en flagrant délit de conneries. Depuis, Yann Barthès, c’est notre héros télé. Souvient copié, jamais égalé.

14 /18

2009

2009

2009, l'année des hommes neufs.

15 /18

Jon Hamm

Jon Hamm

Dès les premiers épisodes de Mad Men (et bien avant l’hystérie générale), Jon Hamm avait viré à l’obsession dans certains esprits tordus de la rédac. On avoue, si on aime Don Draper, ce n’est pas parce qu’il a les cheveux gominés et le sourcil froncé. C’est parce que c’est un alpha mâle névrosé, alcoolo et mytho. Le mec idéal quoi...

16 /18

Michael Fassbender

Michael Fassbender

On pourrait se la jouer Cahiers du cinéma et parler très sérieusement de son charisme magnétique ou de ses aptitudes de caméléon. On va juste vous conseiller de regarder Fish Tank. Vous comprendrez pourquoi on est dingue de Michael Fassbender.

17 /18

2010

2010

Le jeunet est à son apogée : des envies de cougardise ?

18 /18

Jesse Eisenberg

Jesse Eisenberg

Il est mal à l’aise. Il parle trop vite. Il se recroqueville comme une tortue terrorisée. Et puis on l’a vu dans Zombieland et The Social Network, l’année dernière. Depuis, on a une envie irrépressible de scotcher les photos du freluquet neurasthénique sur les murs de notre chambre.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.