• Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Mais qui est la nouvelle Première Dame de France ?

Valérie Trierweiler

Glamour.fr se penche sur la personnalité de Valérie Trierweiler et vous révèle 5 choses à savoir sur la compagne du Président.

Une bosseuse
Valérie Trierweiler de son nom de jeune fille Valérie Massonneau est née à 16 février 1965 à Angers. Issue d'une famille qu'elle n'aime pas que l'on qualifie de "modeste", elle est la cinquième d'une famille de six enfants. Après son bac en poche en 1983, Valérie Trierweiler poursuit ses études à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle suit dès lors des cours d'histoire puis de sciences politiques, et obtient un DESS de Sciences politiques en 1988.

Une vraie socialiste
Valérie Trierweiler avoue être sensible à la politique dès l'enfance, où en famille les Massonneau regardaient comme la grand-messe les émissions telles que "L’Heure de vérité". Ce qui n'est pas sans faire plaisir à François Hollande, oui.

Une journaliste de terrain
Valérie Trierweiler,"mère-tigresse"(selon ses propres termes) de trois enfants qu'elle a eu avec Denis Trierweiler, secrétaire de rédaction à Paris Match, et  deux fois divorcée, est avant tout une passionnée de son métier de journaliste. Depuis 1989, elle travaille à la rédaction de Paris Match, où elle couvre des sujets politiques et suit notamment le Parti socialiste, où elle rencontrera François Hollande. Depuis 2005, au lancement de Direct 8, elle présente des émissions et rendez-vous politiques, notamment Le Grand 8, Politiquement parlant. 2012 portrait de campagne puis l'émission Itinéraires, depuis le 28 janvier 2012, suspendue depuis le 6 avril jusqu'à nouvel ordre.

Une compagne en campagne
Valérie Trierweiler n'a pas été épargnée pendant la campagne présidentielle de son conjoint : d'abord, elle s'est vue avec surprise en Une de son propre canard le jeudi 8 mars, Paris Match, sans en avoir été avertie. Sur Twitter, elle s'est exprimée ainsi : "Bravo à Paris Match pour son sexisme en cette journée des droits des femmes. Pensées à toutes les femmes en colère" auquel le journal a répondu par la même biais : "C'est vrai Valérie on n'a pas discuté avec toi de la couv. C'est l'indépendance de Match. Tu es la mieux placée pour le comprendre".
Puis il a eu auparavant l'affaire de la fiche, en octobre dernier, où selon L'Express, "des sources policières concordantes, à plusieurs niveaux hiérarchiques" affirmaient que "des policiers de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris ont reçu l'ordre d'enquêter" début 2011 sur Mme Trierweiler. Il "s'agissait d'établir une notice biographique fouillée" sur la journaliste politique, "y compris sur son réseau relationnel". Rassurant.
Enfin le dernier coup bas, ou quand le mercredi 25 avril le député UMP des Alpes-Maritimes Lionnel Luca avait déclaré : "Hollande qui a retrouvé une femme, Valérie Rottweiler", s’est-il amusé, avant d’ajouter : "Et c'est pas sympa pour le chien, ça." Ces déclaration ont été vivement condamnées, par son ex-mari Denis Trierweiler d'abord sur Twitter, mais aussi par François Hollande, qui a jugé ces propos "déplorables", et enfin par Nicolas Sarkozy lui-même sur le plateau de Des paroles et des actes. Au final, les chiens ont aboyé, la caravane est passée...

La première concubine de France ?
Valérie Trierweiler est notre Première Dame de France depuis hier soir ! Compagne de François Hollande, 24ème Président de la République, officieusement depuis 2005, officiellement depuis 2007 après la campagne de Ségolène Royal, elle se présente plutôt comme une anti-Carla. Son statut inédit de compagne de Président et non de femme de Président excite les curiosités : se mariera-t-elle avec notre Président ? Quoiqu'il en soit, Valérie est une femme branchée sur la technologie et amoureuse... Ainsi, hier soir, émue, elle a écrit sur son compte Twitter sa première déclaration de Première Dame : "Tout simplement fière d' accompagner le nouveau président de la République et toujours aussi heureuse de partager la vie de François." Maintenant que l'émission Itinéraires est suspendue, il ne lui reste qu'une chose : "trouver (sa) place", comme elle le dit si bien.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.