• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Rihanna file-t-elle un mauvais coton ?

Rihanna

Déboires sentimentaux, photos trash, alcool, drogue et maintenant hospitalisation, Rihanna semble aller de plus en plus loin dans le "fucking lifestyle".

Mardi soir, après le prestigieux gala du Met, la chanteuse Rihanna a dû être hospitalisée d'urgence à New-York pour "épuisement et de déshydratation". Habituée à poster régulièrement des photos trash sur son compte Twitter, les internautes ont pu admirer hier soir une twitpic de la star sur son lit d'hôpital, perfusion au bras. Dites donc, Rihanna ne serait-elle pas en train de nous faire une "Britney Spears" ? (Comprendre un burn-out à la manière de Britney en 2007, qui s'était elle-même rasé le crâne sans raison apparente devant les objectifs des paparazzi.)



D'après l'émission people américaine Entertainment Tonight, "la chanteuse avait de la fièvre et une petite grippe depuis ce week-end et elle avait besoin d'une intraveineuse. Mais tout va bien maintenant". Mouais. C'est vrai qu'on a tous besoin d'une intraveineuse quand on a une petite grippe. Certains proches bavards ont pourtant laissé entendre que depuis quelques temps, Rihanna abuserait un peu niveau fiestas, alcool et cannabis. "Tout le monde lui demande de se calmer et de commencer à envisager une thérapie, voire une cure de désintox", a déclaré l'un d'entre eux au magazine Star.



Malgré tout, Rihanna a tâché de rassurer ses fans aujourd'hui en postant plusieurs photos où elle paraît plus en forme, ce qui n'a pas empêché les rumeurs sur son état de santé d'enfler toute la journée. En même temps, avec encore une coupe de champagne à la main...




Retrouvez aussi notre gros débat "Rihanna, icône porno ?", son CV mode et son CV beauté sur Glamour.fr.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.