• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Interview : Charlotte Le Bon & son auteur

Charlotte le Bon

On la connaît comme la nouvelle Miss Météo de Canal +. Ce que l'on sait moins, c'est que derrière ses sketches potaches se cache un duo d'inséparables. Rencontre avec Charlotte Le Bon et Raphaël Cioffi, juste avant la quotidienne.

Raphaël, Charlotte, pouvez-vous nous dire comment vous vous êtes rencontrés ?
R - J'avais un colocataire québécois qui était ami avec Charlotte, elle est venue un soir manger des pizzas à la maison, et on ne s'est plus jamais quittés.
C - Ensuite Raphaël, qui avait un magazine en ligne appelé SPANK Magazine, m'a demandé de faire des illustrations pour des articles et des mixtapes. On s'est rapprochés comme ça. Après, il y a eu beaucoup de sexe (rires), et voila.

Comment a commencé votre aventure chez Canal + ?
R - Canal voulait bosser avec le magazine. Je leur ai envoyé des photos pour qu'ils montent un dossier. Sur l'une d'entres elles, il y avait Charlotte, méconnaissable. Ils ont tout de suite voulu la voir, et l'ont contactée.
C - N'importe quoi, ce n'est pas si facile que ça ! Sinon ça voudrait clairement dire que j'ai fait quelque chose sous la table ! Il y a eu un casting aussi. Nous avons écrit le texte ensemble, et Canal + a adoré. Nous l'avons d'ailleurs utilisé pour notre première météo.

Que faites-vous en dehors de la météo? Des projets ensemble?
C - On a beaucoup de projets en commun. On adore travailler ensemble. Parfois c'est difficile, on s'énerve, mais ça fait partie de la vie.

Comment créez-vous vos personnages ? Qu'est ce qui vous inspire ?
C - C'est toujours accidentel. Vraiment.
R - On invente des histoires, qui parfois impliquent des personnages. Quand on sort de la météo, on se dit parfois : "Tiens, j'aimerais bien revoir cette personne là". Il y a aussi des personnages que Charlotte incarne à la perfection, et la coach lesbienne est un excellent exemple. Du coup ceux-là, on les garde.
C - On les aime. Un fois que l'on se met dans la peau d'un personnage, c'est aussi plus facile pour écrire les sketches suivants. On devient un peu paresseux du coup, mais c'est parfait. On les approfondit au fur et à mesure.

Lequel est votre préféré?
C - La speakerine ! Elle peut faire n'importe quoi.
R - Oui, le personnage est super chouette. Ce sont des jeux de mots lourds, qui provoquent une réaction de désespoir. Et ça nous, on adore.
C - C'est ceux qu'on écrit le plus rapidement.
R - Elle adore sa voix aussi. C'est un peu entre le Ewok et le Shipmunk.



Charlotte, parle-nous de tes projets cinématographiques?
C - Pour l'instant, je démarre au mois de juillet le tournage d'Astérix. On est en pourparlers pour d'autres choses.
R - Des milliards de choses !
C - Ah oui, des milliards, c'est vrai !

Qu'aimes-tu au Québec, à Paris, à Cannes?
C - A Cannes, tout l'alcool est gratuit. Le Québec est ma ville natale, ça va peut-être paraître cliché, mais j'aime beaucoup la poutine, qui me manque profondément. Enfin à Paris, il y a une sorte d'abondance de tout, une beauté continue.

Un film que vous voulez voir en particulier?
C - Je voulais voir le court métrage de Spike Jonze, mais je n'ai pas encore eu le temps.
R - J'aimerais bien voir le film sur le pape, moi. Avec Michel Piccoli. Mais comme Charlotte, je n'ai pas le temps. C'est frustrant.
C - J'ai entendu dire que The Tree of Life était très bon aussi.
R - Ils nous ont donné un badge en nous disant : "Vous pouvez aller voir tous les films que vous voulez". Et on ne peut même pas s'en servir...

Quelle rencontre rêveriez-vous de faire sur la Croisette?
C - Je sais que je me répète, mais j'aimerais bien rouler une pelle à Spike Jonze.
R - Moi j'adorerais rencontrer les ex Miss Météo : Pauline Lefèvre, Louise Bourgoin. Sinon Madonna par hasard sur la Croisette.

Que se passe-t-il en coulisses du Grand Journal à Cannes? Dans le lounge?
C - C'est la même chose qu'à Paris, avec plus de monde. On répète, on boit, on se maquille... Aussi à Cannes, il y a un bruit constant en plus.
R - Le bruit de la mer est insupportable.
C - Oui, c'est chiant.

Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter pour la suite?
C - Beaucoup de bonnes idées ! Et aussi de l'argent, de l'amour, de la bonne nourriture, de l'alcool gratuit...

LIRE LA SUITE
Benjamin Belin
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.