• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Charlie le Mindu, le fou des cheveux

charlie le mindu

Cet ex-coiffeur inventeur du concept de "haute coiffure", comme il se plaît à surnommer son art, est le nouvel excentrique qui fait frémir la sphère branchée à coups de perruques et de robes en cheveux. Présentation d’un obsédé du poil.

Charlie en 6 dates :

1986 : Naissance de Charlie dans le Médoc, en Gironde.

1989 : A 3 ans, il est déjà fasciné par les cheveux et se balade chez lui avec des perruques empruntées au salon de coiffure de sa grand-mère.

1999 : Il coiffe et fait les mises en plis des clientes de sa grand-mère puis part travailler dans un salon de coiffure punk à Bordeaux..

2003 : Direction Berlin où il veut tenter de nouvelles expériences. Il ne travaillera pas énormément et gardera le souvenir d'une ville "cool la nuit, chiante le jour"  (citation qu'il ne se lasse pas de répéter).

2006 : A tout juste 20 ans, il se laisse tenter par l’aventure londonienne. Il crée d’abord des perruques, puis, petit à petit parvient à ouvrir son propre salon de coiffure dans l’est londonien. C’est le début de la gloire, les célébrités affluent en masse et il rencontre Lady Gaga (sa première et dernière rencontre avec la star) qui lui commande 4 perruques. Il collabore avec le magazine anglais Super Super comme "Hair director".

2009 : En parallèle de son salon, Charlie le Mindu présente son premier défilé haute coiffure pendant la fashion week londonienne : robes en cheveux et poils, perruques démentielles... Le coiffeur-créateur se lâche et se fait connaître. Désormais, il ne coiffera plus que les célébrités et sera sollicité pour des prestations capillaires aux quatre coins du monde.

La coiffure qui l’a révélé : Une coiffe cagoule (c’est son nom) faite de poils de rats et souris. Accessoire qui suscite un débat houleux en Angleterre auprès de certaines associations de défense des animaux. Charlie doit se justifier en expliquant que les rongeurs étaient déjà morts et qu’ils allaient être donnés à des serpents. Pas glam.

Ses principaux clients : MGMT, VV Brown, Forence and the machine, Peaches Geldolf, Lady Gaga… Ça fait rêver.

Le style Charlie le Mindu : Un mix punk/sixties et beaucoup de second degré (pour se détendre, il dit regarder des pornos).

Les inspirations de son dernier défilé ? La religion et le sexe. 

Sa définition du sexy ? Masquer la nudité et  chercher à  "l’enfermer " dans ses créations.

Ses dernières apparitions : En décembre, il a recréé la chevelure de la princesse Raiponce à Disneyland Paris et a installé son salon éphémère dans le château de la Belle au bois dormant.
En janvier dernier il investit une vitrine de Selfridges à Londres et revient à Paris chez Colette. Pendant une semaine il a présenté en vitrine 10 perruques inspirées des monuments de Paris.

Sa particularité : Il a été classé 22ème sur 50 des personnalités les plus hype de la liste du magazine The Observer.

Ses tarifs : Charlie déteste le faux, ses cheveux sont 100% naturels et donc le minimum pour une coupe, coloration (ou perruque) est de 123 €.

Ce que vous ne saviez pas sur lui : Il rêve de faire une perruque à Cher, stipule " fiancé" sur sa page MySpace et a des envies de meurtre dès qu’il voit une dreadlocks. Et anime aussi l'émission de relooking  "Charlie's Treatment" sur Konbini TV.

Ses projets : Une ligne de bijoux en cheveux et poils  pour la créatrice Gemma Slack. Et surtout, la réalisation de la coiffure de 100 Barbies en édition limitée.

Plus d'infos sur : www.charlielemindu.com

LIRE LA SUITE
Alyssa Makni
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.