Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Débat : Beyoncé en fait-elle trop ?

Beyoncé sur la scène des Grammy Awards.

Si Queen Bey n'a remporté aucun prix important lors des derniers Grammy Awards, c'est pourtant bien d'elle dont tout le monde parlait ! Véritable madone enceinte de 5 mois, Beyoncé a été spectaculaire sur scène, vendredi dernier. Un show salué par tous, mais qui pose tout de même une question : Beyoncé n'a-t-elle pas sombré dans la mégalomanie ?

Le 12 février dernier, l'egotrip était total ! Quelques jours après avoir annoncé qu'elle attendait des jumeaux sur Instagram, Beyoncé livrait une performance mystique lors des Grammy Awards. Prêtresse toute puissante prêchant la bonne parole dans un discours philosophique sur la maternité, la chanteuse s'est positionnée en déesse vivante, auréolée d'une couronne d'or. D'abord portée aux nue sur un piédestal, Beyoncé évoluait ensuite sur un parterre de fleurs, tandis que ses danseuses se prosternaient devant cette divinité. Comme dotée de pouvoirs, illuminée d'un halo de lumière, Queen Bey entrait dans la peau de Shiva, démultipliée grâce à des hologrammes et défiait la gravité sur une chaise qui restera dans les mémoires. Ce n'est plus en reine que Beyoncé se proclame, mais en Dieu tout puissant !

Des symboles bien choisis

Absente de la scène people pendant quelques mois, Beyoncé ne pouvait pas s'offrir un come back quelconque. D'autant que son retour s'est concrétisé par l'annonce de sa grossesse, sur Instagram. C'est ainsi à travers une mise en scène parfaitement orchestrée que la chanteuse a informé ses fans que Jay-Z et elle attendaient des jumeaux. Sur le cliché, Beyoncé pose devant une couronne de fleurs, coiffée d'un voile, et vêtue de sous-vêtements rose et bleu. N'y voyez là aucun hasard, puisque le choix des couleurs est fait pour laisser planer le doute quant au sexe de ses futurs enfants... 


La communication de Beyoncé étant désormais focalisée sur son rôle de mère, sa fille Blue Ivy fait partie de la scénographie. Sur son site, la chanteuse a ainsi posté des photos de grossesse et d'autres, tirées de ses archives personnelles, la montrant en famille. Sur les différentes séries prises ce mois-ci, Beyoncé apparaît avec sa fille, reprenant la symbolique des fleurs, comme sur la scène des Grammy Awards. Grâce à un système d'hologrammes, Blue Ivy s'est en effet invitée au côté de sa mère, tel un petit angelot accompagnant une sainte. Comme à son habitude, Beyoncé a donc son image sous contrôle et tout est prétexte à mettre en avant sa maternité. En photo ou pour la conclusion de son show aux Grammy Awards, Beyoncé pose ainsi de profil, la tête haute, les mains posées sous son ventre rond. Une madone est née.

Tête d'affiche de Coachella à 7 mois ?

En avril prochain, Beyoncé devrait de nouveau se mettre en scène, à Coachella. L'ombre au tableau ? La chanteuse de 35 ans sera enceinte de 7 mois ! Alors que certains étaient déjà étonnés de voir la diva se produire sur la scène des Grammy, la question de sa santé et de celle de ses jumeaux semble se poser. Si pour le moment Beyoncé n'a pas pris la parole quant à sa venue, le site américain TMZ affirme qu'elle n'a pas prévu de renoncer à sa prestation.

Sa spontanéité à elle

Sur le devant de la scène depuis son plus jeune âge, Beyoncé a toujours été une travailleuse acharnée, dans le contrôle total et ne laisse que peu de place à l'impulsivité. Et si beaucoup rêvent de la voir se lâcher en piquant un peu de l'impétuosité de Rihanna, rien ne la fait céder et c'est probablement le secret de sa longévité.

C'est d'ailleurs sur cette image de modèle intouchable à la stature parfaite que Beyoncé a construit sa carrière. Quand Kanye West se pose en Dieu vivant et s'érige en meilleur rappeur de tous les temps, la critique lui tombe dessus. Mais quand Beyoncé se proclame en déesse et pose fièrement nue pour afficher sa grossesse, le monde l'applaudit. Alors oui, c'est évident : elle en fait trop, sa mégalomanie n'a d'égal que son talent et n'importe qui d'autre serait ridicule dans le rôle qu'elle s'est donné. Mais certainement pas Beyoncé !

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.