• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

La descente aux enfers d'Amy Winehouse

Amy Winehouse

Samedi 23 juillet, aux alentours de 18h, les médias relayaient la mort d’Amy Winehouse, retrouvée sans vie à son domicile de Camden Square à Londres.

Pour comprendre les circonstances de son décès, les journaux ont alors tenté de retracer les dernières heures vécues par la chanteuse. The Sun dévoile que son corps aurait été retrouvé par son garde du corps 6 heures après la mort. Aucune drogue ni médicament n’aurait été retrouvé à son domicile. Même si le monde entier était au courant des multiples addictions de la chanteuse et que ses fans priaient pour qu'elle s'en déleste, cette maladie était directement reliée à son talent. Le Time parle d'un paradoxe et de sa voix toujours imprégnée de tristesse et d'émotion alors que sa musique était parfois joyeuse. Pour le Guardian, Amy Winehouse était empêtrée dans ses addictions tout en étant consciente de l'issue malheureuse de cette maladie. De sa propre confession, elle ne savait pas "quand s'arrêter" et n'en avait "rien à faire".
Dans un article paru ce matin, le New-York Postdonne sa théorie sur les raisons qui auraient pu pousser la chanteuse à avaler un cocktail mortel de drogues. Elle ne se remettrait pas de sa rupture avec le musicien Reg Traviss, et c'est ce chagrin d'amour qui aurait pu la pousser à commettre l'irréparable. Mais à ce stade de la procédure, les causes de ce décès restent inexpliquées comme tient à le préciser le Belfast Telegraph.
L'autopsie, qui a lieu ce lundi, devrait éclairer les circonstances exactes de sa mort, car la police n'aurait pas retrouvé de drogues au domicile d'Amy Winehouse. De plus, son médecin, qui l’a examinée la veille, l’aurait trouvée en bonne santé. Une autopsie devrait être pratiquée ce lundi mais aucun résultat n’est connu pour le moment.

Famille et proches
La famille de la chanteuse est directement touchée par cette perte. Son père devait la rejoindre, il était dans un vol New York-Londres pour la retrouver mais le mal était déjà fait. Les parents d'Amy Winehouse ont fait savoir qu'ils "pressentaient un tel drame". Sa mère, Janis, a demandé aux médias"de l'intimité et de la tranquillité dans des circonstances aussi douloureuses". Elle a aussi déclaré : "Notre famille est très éprouvée par la disparition d'Amy, qui était une fille, une sœur et une nièce formidable. Elle laisse un vide immense dans notre vie... Nous resserrons nos rangs pour nous souvenir d'elle".
Les hommages à Amy Winehouse se sont multipliés et l'on retient celui de Russell Brand, le mari de Katy Perry, et ami de la chanteuse. Il l'avait rencontrée dans le quartier de Camden, elle y fréquentait d'autres musiciens. Il parle aussi de sa propre addiction aux drogues et du fait qu'"un junkie ne s'en sort que s'il le veut bien". Par ailleurs, une source proche de la diva soul a déclaré qu'Amy avait l'intention de faire partie du "Club des 27" et que depuis quelques temps, elle jouait à la roulette russe avec sa vie.
Enfin, celui qui souffre aussi de ce décès inattendu est son ex-mari, Blake Fielder-Civil. Ce dernier a appris la mort d'Amy Winehouse dans la prison il séjourne depuis deux ans. Il serait dévasté par le décès de l'amour de sa vie: "Je ne tomberai plus jamais amoureux comme je suis tombé amoureux d'elle". Libération profite de l’occasion pour publier une interview de la chanteuse réalisée en 2007. Encore mariée à Blake Fielder-Civil, elle exprimait alors son souhait de devenir maman. La mère de Blake, de son côté, se dit inquiète et craint que son fils meure de chagrin ou se suicide.
 

Fans et réseaux sociaux
Depuis l’annonce du décès de la chanteuse, c’est devant le domicile de la chanteuse, à Camden Square, que les fans se sont rendus pour y déposer des fleurs, des cadeaux et des cartes mais aussi des bouteilles d’alcool et des paquets de cigarettes. Ce matin, les parents de la chanteuse se sont rendus sur place pour voir ces marques d’affection et remercier les fans d’être présents. Le Sun et le Daily Mail en ont fait un reportage photo.

Les réseaux sociaux, eux aussi, se sont rapidement emparés de cette triste nouvelle. Selon certaines rumeurs, l'annonce de son décès circulait sur Twitter avant d'être diffusé sur Sky News. Les stars on été nombreuses à "twitter" leur émotion. D'après le site, depuis samedi, 10% des tweets seraient relatifs à cet événement et l'affluence aurait rendu le réseau instable.
Sur Facebook, de nombreux groupes ont fleuri. Certains rendent un hommage solennel ("R.I.P Amy Winehouse") quand d'autres se moquent de ses addictions. Par ailleurs, plus d'une centaine de groupes "R.I.P Amy Winehouse" ont vu le jour en France et Outre-Atlantique ce week-end.

D’autres se penchent déjà sur "l’après Amy Winehouse": depuis son décès, les ventes de ses disques ont été multipliées par 37 selon le Guardian. Quand à la maison de disque de la chanteuse, Universal, elle est encore au stade du recueillement même si certains parlent déjà d’un troisième album qui était en cours de préparation et qui pourrait voir le jour selon France Soir.

LIRE LA SUITE
Victoria Cassagnaud et Sarah Duverger

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.